HomeDroit dans les yeux

L’Administration publique au Burkina Faso sera bientôt dotée d’un Code d’éthique et de déontologie. Le document est en cours d’adoption et permettra, si l’on en croit les premiers responsables du ministère en charge de la

Vendredi dernier, la rue a repris du service à Ouagadougou. En effet, des manifestants arborant des drapeaux burkinabè et russe, se sont rassemblés devant l’ambassade de France et la base militaire française sise à Kamboinsé,

Après avoir fait, un temps, le dos rond face à la rue qui grondait, le Premier ministre de la Transition, Maître Apollinaire Kyélem de Tambèla, a fini par lâcher ses deux poulains que sont Donatien

Après un peu plus d’un mois après l’avènement du MPSR II, les organes de la Transition se mettent progressivement en place. Ainsi, après la prestation de serment du Président de la Transition et la formation

« Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur, de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois, de tout mettre en œuvre pour garantir la Justice à

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, une partie de l’opinion suggère, pour ne pas dire, exige la rupture, ici et maintenant, avec le partenaire historique qu’est la France. En lieu et place,

Il a circulé, il y a peu, dans la dynamique des évènements récents au Burkina Faso, un audio appelant à s’en prendre physiquement à certaines autorités coutumières et religieuses que l’on a accusées de manœuvrer

On le sait, le Burkina a frôlé le pire notamment le samedi 1er octobre dernier, consécutivement au coup d’Etat du capitaine Ibrahim Traoré. En effet, alors que l’on croyait l’affaire pliée le vendredi 30 septembre,

Un des défis majeurs que le Burkina doit impérativement relever, pour autant qu’il aspire à la paix sociale et au développement, est celui du chômage en général  et celui  des jeunes en particulier. L’envergure du

Dans une lettre circulaire datant du 16 septembre 2022 et adressée à tout ministère et à tout président d’institution, le Premier ministre invite ces derniers à mettre fin à la prise en charge des pauses-déjeuner

Si l’on demandait aux Burkinabè de définir la Haute cour de Justice ou de dire à quoi sert cette institution, l’on peut mettre sa main au feu, que l’écrasante majorité d’entre eux n’y verraient que

Considéré comme un échec de la classe politique, l’on croyait que le coup d’Etat du 24 janvier dernier marquerait le point  de départ d’une ère de diète pour les acteurs politiques. Cela était d’autant plus