Bonjour

BONJOUR

Avec la fermeture des marchés et yaars pour cause de la pandémie du Covid-19, certains petits commerçants s’étaient trouvé de nouveaux espaces où ils étalaient leurs marchandises, le plus souvent aux abords des grandes voies. Mais depuis que les autorités ont décidé de rouvrir les marchés et yaars, ces étalagistes refusent de larguer les amarres, oubliant ou feignant d’oublier qu’ils sont anarchiquement installés. Voyez-vous ? Ça ne fait pas sérieux. Car, ces mêmes gens qui font la sourde oreille, seront les premiers à tirer à boulets rouges sur les autorités, le jour où ces dernières viendront les déguerpir de force.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer