BONJOUR

BONJOUR

 

Depuis le mouvement d’humeur des transporteurs routiers, qui a provoqué une pénurie de carburant, on assiste à une sorte de spéculation. En effet, certains pompiers ou gérants de stations sont de mèche avec certains revendeurs si fait qu’ils entretiennent une pénurie expresse de carburant à la pompe ; histoire de se faire de petits sous avec la vente détaillée en bouteilles. Voyez-vous ? Pour certains, tous les moyens sont bons pour faire des affaires. C’est dire que ces gens-là auraient bien aimé que la crise perdurât pendant longtemps encore.

Valerie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+