A la uneEchos des provinces

KOUDOUGOU

Des conducteurs de taxis-motos remontés contre la Police municipale

La Police municipale de Koudougou, dans le cadre d’une opération de sensibilisation des conducteurs de taxi-moto, a mis en fourrière une dizaine de ces engins, le vendredi 3 juillet 2020. Cette opération n’a pas été du goût de certains conducteurs de taxi-moto, qui ont mené un mouvement d’humeur devant le siège de la Police municipale.

Depuis un certain temps, la ville de Koudougou connaît des accidents répétés, causés dans la plupart des cas, par des taxis-motos. Le dernier en date, est celui d’un étudiant fauché mortellement il y a de cela quelques jours. En vue de sensibiliser les acteurs tout en les rappelant à l’ordre dans la circulation routière, la Police municipale a mené une opération qui a permis de mettre en fourrière une dizaine de taxis-motos. A en croire les responsables de la Police municipale, cette opération vise, d’une part, à vérifier les pièces desdites motos, notamment la visite technique et, d’autre part, à sensibiliser les conducteurs sur le code de la route. Malheureusement, ces derniers n’ont pas apprécié cette descente de la police. Aux environs de 11h, ils ont pris d’assaut la devanture des locaux de la Police municipale pour marquer leur désapprobation dans une ambiance surchauffée. A les entendre, la police leur fait la force, car ils estiment qu’on ne peut pas récupérer l’outil de travail d’une personne sans raison. C’est dans cette cacophonie faite d’incompréhensions et de brouhaha, que le Syndicat des conducteurs de taxis-motos du Centre-Ouest a été sollicité. Arrivé sur les lieux, son président, Abdoul Wahab Semdé, a appelé les uns et les autres au calme. A cet effet, il a constitué une délégation pour rencontrer le directeur de la Police municipale. A l’issue des échanges, la délégation a expliqué les raisons de l’opération à leurs camarades avant de les rassurer que chacun repartira avec sa moto. « Le chef de la police nous a dit que l’objectif de l’opération n’est pas la recherche de l’argent, mais plutôt pour inviter les conducteurs de taxis-motos à plus d’ordre dans la circulation, pour limiter les accidents qui endeuillent les familles. Et chacun sera individuellement reçu pour être sensibilisé avant de prendre sa moto », a-t-il indiqué. Ce fut le lieu, pour lui, de remercier la Police municipale qui fait de la sécurité routière son cheval de bataille. Aussi, il a salué la retenue et l’esprit d’écoute des manifestants, qui ont permis aux deux parties de se comprendre. Au moment où nous quittions les lieux, les conducteurs entraient par groupe de trois pour être sensibilisés, avant de repartir avec leurs engins.

Modeste BATIONO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer