A la uneBonjour

BONJOUR

Un agent de santé a trouvé la mort après avoir heurté un ralentisseur.  La scène s’est déroulée sur l’axe Batié-Gaoua, en fin de semaine écoulée. Peu avant, un autre jeune homme avait perdu la vie dans des circonstances similaires sur le même axe. Voyez-vous ? Ces drames doivent interpeller plus d’un. Car, de plus en plus, on assiste à l’érection sauvage de ralentisseurs sur les axes routiers et ce, parfois sans aucune balise. Les autorités sont donc interpellées. Elles doivent mettre un point d’honneur à mettre fin à une telle pratique qui met en péril la vie des usagers de la circulation.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer