Bonjour

BONJOUR

Avec le mois de ramadan qui bat son plein, on fait le constat que nombreuses sont les femmes qui, dans la plupart des quartiers, sont devenues soit vendeuses de beignets, soit vendeuses de galettes, soit vendeuses de bouillie, etc. Cela n’a rien de mauvais d’autant que cela leur permet de se faire un peu de sous. Seulement, on déplore le fait que, par endroits, les conditions d’hygiène ne sont pas au rendez-vous. Surtout durant cette période où le vent charrie de la poussière. C’est aux clients donc de se montrer très vigilants pour ne pas s’exposer à des risques de gastro-entérites.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer