Bonjour

BONJOUR

Suite à l’attaque de Solhan, dans la commune de Sebba, qui a coûté la vie à plus de 150 personnes, les autorités ont décrété un deuil national de 72 heures afin de rendre hommage aux victimes. Mais comme à l’accoutumée, on a pu faire le constat que la mesure n’a pas été respectée à Ouagadougou. Tant et si bien que par endroits, on entendait jouer la musique en fond sonore comme si de rien n’était. Toute chose qui traduit un manque de civisme et de civilité dans ce Burkina post-insurrection où la défiance de l’autorité passe pour être la norme. C’est tout simplement déplorable !

 

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer