Bonjour

BONJOUR

Ce n’est un secret pour personne. A cause de l’insécurité, beaucoup d’écoles sont fermées dans certaines régions comme à l’Est et au Sahel. Certains élèves, en début d’année, avaient tenté de sauver leur année, en rejoignant les centres urbains. Mais faute de moyens, nombreux sont ceux qui ont dû raccrocher. D’où la nécessité d’en appeler à la responsabilité des plus hautes autorités du pays. Il urge de trouver une solution d’ici à la rentrée prochaine, pour ces enfants déscolarisés qui, si l’on n’y prend garde, pourraient être des proies faciles pour les terroristes.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer