Bonjour

BONJOUR

En parcourant la ville de Ouagadougou, la nuit tombée, l’on se rend compte que nombreux sont les lampadaires et feux tricolores qui ne fonctionnent pas et ce, depuis quelque temps. Quand on sait que la fin de l’année qui approche est une période très mouvementée, on ne peut qu’en appeler à la responsabilité des autorités municipales pour autant que l’on veuille minimiser les risques d’accidents de la circulation.

 

Fidèle Komsiambo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer