A la uneSur la braise

CONDAMNATION DU MEURTRIER DE GEORGE FLYOD

Une soif populaire de justice, assouvie

Ça y est ! L’ancien policier américain impliqué dans l’affaire du décès de George Floyd, à Minneapolis, le 25 mai 2020, paiera pour son crime. Après une journée de délibérations, les 12 jurés du procès de Derek Chauvin, ont reconnu ce dernier, coupable du meurtre du Noir-Américain qu’il avait pris plaisir à étouffer sous la pression de son genou. Le meurtre de George Floyd avait suscité, on s’en souvient, une vive indignation planétaire et été à l’origine d’un vaste mouvement de protestation et de dénonciation des violences policières et du racisme aux Etats-Unis et dans le monde.  Déclaré coupable des trois chefs d’accusation pour lesquels il comparaissait, l’ex-flic de Minneapolis a été immédiatement mis sous écrou.   Comme l’on pouvait s’y attendre, l’énoncé du verdict a été accueilli par une immense explosion de joie devant le tribunal de Minneapolis et dans d’autres villes américaines comme New-York et Washington. C’est bien compréhensible.  Car, c’est bien là une soif populaire de justice qui est ainsi assouvie ! On le sait, ce procès mené sous très haute tension, avait mobilisé des foules dans la ville natale de George Floyd, qui surveillaient la sentence des juges comme du lait sur le feu.  Grand soulagement donc pour cette foule qui a laissé éclater sa joie, et surtout pour les parents de la victime qui viennent ainsi d’obtenir justice.  Et c’est tant mieux ! Car, on imagine l’atmosphère électrique dans laquelle serait aujourd’hui plongé l’Etat du Minnesota si le verdict avait été plutôt clément à l’égard de l’ex- policier ou si ce dernier avait purement et simplement été acquitté, comme ce fut le cas pour bien d’autres policiers tueurs qui n’ont jamais été inquiétés pour leurs crimes. En tout cas, ce verdict, au-delà du fait qu’il contribue grandement à faire baisser la tension et à apaiser les cœurs, marque un tournant.

 

On peut croire qu’une nouvelle Amérique se dessine

 

Désormais, la Police américaine et particulièrement celle de Minneapolis, apprend à ses dépens que « la vie d’un Noir compte » (Black lives Matter !).  Toute chose qui pourrait dissuader tous les apprentis-sorciers et autres Derek Chauvin en puissance, de se livrer au geste de trop.  En tout état de cause, ce verdict sonne comme une victoire.   Car, sauf erreur ou omission, c’est bien la première fois qu’un policier blanc est condamné aux Etats-Unis pour homicide d’un Noir-Américain. Jusque-là, les fautifs avaient toujours réussi à se tirer d’affaire.   Certes, la peine à l’encontre de Derek Chauvin n’est pas encore connue.  L’on évoque la possibilité d’une peine comprise entre 10 et 15 ans, sous réserve de la décision finale du juge, attendue dans deux mois. Une peine qui pourrait aller jusqu’à 30 ans de réclusion s’il est retenu contre l’ex-policier, les facteurs aggravants.  Mais quel que soit le nombre d’années que ce dernier aura à passer derrière les barreaux, l’on peut se féliciter que la Justice de Minneapolis se soit, pour une fois, montrée à la hauteur du droit et de l’Histoire. Ce procès qui revêt une forte symbolique pédagogique, fera sans doute bouger les lignes.  Mais de là à croire qu’il bouleversera de fond en comble les habitudes, dans une Amérique profondément divisée, il n’y a qu’un pas qu’il faudrait se garder de franchir.  C’est dire si le combat pour l’égalité des droits au USA et pour l’unité nationale demeure une lutte de longue haleine.  Mais en cela, l’on peut nourrir des espoirs ; la Maison Blanche ayant changé de locataire.    Il est, en effet, révolu l’époque de la rhétorique guerrière qui encourageait et soutenait la violence policière, depuis que le sulfureux Donald Trump qui s’amusait à opposer les communautés raciales entre elles, s’est vu contraint de céder sa place à son successeur Joe Biden. Sous le magistère de ce dernier, on peut croire qu’une nouvelle Amérique se dessine, notamment grâce à son appel sans cesse renouvelé au rassemblement et à l’union sacrée des Américains.

 

CBS

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer