A la uneSports

ELECTION AU COMITE EXECUTIF DE LA CAF  

Le colonel-major Pelé sur une bonne dynamique

En plus de l’élection à la présidence de la CAF où il n’y a plus d’enjeu, il sera aussi question, à Rabat au Maroc, le 12 mars 2021 de celle de membres d’unions zonales au Comité exécutif de la CAF. Dans la zone UFOA B, on aura deux candidatures que sont celle du colonel major Djibrilla Hima Hamidou, président de la Fédération nigérienne de football (FENIFOOT).

 

Aucun suspense pour la conquête de la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) où l’Ivoirien Jacques Anouma, le Sénégalais Me Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmed Yahya ont retiré leur candidature laissant le boulevard au Sud-africain Patrice Motsepe qui, désormais, sera seul candidat. Par contre, ce n’est pas forcément le cas pour ce qui concernent les élections au Conseil de la FIFA et au Comité exécutif de la CAF. En effet, si on enregistre une candidature dans certaines zones, on en a au moins deux dans bien d’autres. C’est le cas de la zone UFOA B dont le Burkina Faso est membre et qui compte deux candidats pour un poste en jeu. Il s’agit du colonel-major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé, président de la Fédération nigérienne de football (FENIFOOT) et de Kurt Edwin Siméon Okraku, président de la Fédération ghanéenne de football (GFA). La campagne continue de battre son plein et chacun des candidats saisit toutes les opportunités pour mieux exposer ses ambitions. Et à quelques jours de cette échéance importante pour le football continental, les différents états-majors essaient de trouver la meilleure combinaison possible et on apprend que certains candidats sont parvenus à un terrain d’entente. C’est ainsi que selon des sources bien introduites, le colonel-major Pelé et Kurt Okraku seraient parvenus à un consensus. Le Ghanéen aurait accepté retirer sa candidature au profit de celle de son ainé du Niger et ce qui permettra au président de la FENIFOOT d’être élu sans passer par le vote.

 

Un soutien ferme et indéfectible du gouvernement nigérien

 

Ainsi, le football nigérien se verra honorer en intégrant pour la première fois le Comité exécutif de la CAF à travers la personne du colonel-major Djibrilla Hima Hamidou. Et c’est pour la circonstance que le gouvernement du Niger a décidé de lui apporter tout son soutien ferme et indéfectible. Il y a moins de dix jours, lors d’une visite au Centre technique national de la FENIFOOT, Brigi Rafini, Premier ministre nigérien, a réaffirmé la solidarité des plus hautes autorités vis-à-vis de cette candidature et que c’est un devoir. Il a conclu en disant que, « nous n’avons aucun doute que ce sera avec succès que le président de la FENIFOOT va candidater et réussir ». Il faut relever que c’est sous le mandat du colonel-major Pelé que le Niger a réalisé les plus grosses performances de son histoire avec deux participations consécutives à la CAN (2012 et 2013), trois participations au CHAN (2011, 2016 et 2020), deux CAN U17 en 2015 à domicile et une place de quatrième à celle organisée au Gabon en 2017 suivie d’une coupe du monde U17 la même année en Inde et une élimination en huitième de finale et une CAN U20 à domicile. Actuel président de l’UFOA zone B, le colonel-major Djibrilla Hima Hamidou est président de la Commission sécurité et sûreté de la CAF, membre de la Commission d’organisation de la CAN à la CAF, membre de la Commission des associations de la FIFA. Une somme d’expériences et un vécu qui plaident en faveur de cet officier de l’armée nigérienne qui entend franchir un autre pallier dans sa carrière de dirigeant.

 

Antoine BATTIONO

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer