Il était temps

IL ETAIT TEMPS  

Ces derniers temps, on fait le constat que les autorités burkinabè ont procédé à l’érection de clôtures pour la plupart des établissements scolaires qui n’en disposaient pas. Il s’agit là d’une mesure salutaire, surtout par ces temps d’insécurité où certains acteurs de l’éducation ont fait l’objet d’agressions. Il était vraiment temps. Reste donc à souhaiter que l’opération se poursuive afin que toutes les écoles soient désormais clôturées sur l’ensemble du territoire national.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer