La cité sans vertu

LA CITE SANS VERTU

S’il y a un secteur très sensible mais malheureusement gangrené par l’affairisme, c’est bien celui de la santé. Tant et si bien que ce qui était autrefois interdit, passe pour être devenu la norme au grand dam des patients. En témoigne l’escroquerie organisée constatée dans l’un des CSPS de Mané dans le Sanmatenga dans la région du Centre-Nord où, à ce qu’on dit, les ordonnances sont prescrites doublement. Une partie est payée au dépôt pharmaceutique et l’autre auprès du prescripteur lui-même. Toute chose qui va à l’encontre de l’éthique et de la déontologie et qui appelle les premiers responsables du secteur de la santé, à la vigilance et à la fermeté. Il faut assainir le milieu que l’on sait infesté de filous.

 

Cicéron

 

A lundi prochain !

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer