A la uneFocus

OBSEQUES D’AMADOU GON COULIBALY

Hommage mérité à un commis de l’Etat !

Décédé le 8 juillet dernier alors qu’il rentrait d’un séjour médical de la France, l’ex-Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly (AGC), a eu droit à un hommage national. Certes, la cérémonie était restreinte mais riche en émotions puisque les différents orateurs qui se sont succédé au parloir, n’ont pas pu retenir leurs larmes. C’est le cas, par exemple, de la ministre de l’Education, Kandia Camara, qui a eu de la peine à terminer son discours, tant elle était en sanglots. Quant au président Alassane Ouattara (ADO) qui, aux côtés de son épouse Dominique, a rehaussé de sa présence, l’éclat de la cérémonie, il a décoré à titre posthume celui qui, jusqu’à une date récente, était son dauphin à la prochaine présidentielle. Et nombreuses sont les personnalités de marque qui, en dépit de la fermeture des frontières pour cause de la pandémie à coronavirus, ont tenu à faire le déplacement d’Abidjan pour rendre un hommage appuyé au « lion de Korhogo », ainsi que l’on surnommait AGC. C’est le cas, par exemple, du président sénégalais, Macky Sall, qui, en ces moments difficiles, a tenu à témoigner de sa solidarité au peuple ivoirien.

AGC a eu droit à un hommage à la hauteur de son rang

Le Burkina Faso y était aussi représenté par une forte délégation composée de membres du gouvernement et de représentants de la classe politique toutes tendances confondues, conduite par le Premier ministre Christophe Dabiré. Quant au président français, Emmanuel Macron, il s’est fait représenter par le ministre des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian qui, en temps normal, se devait d’être sur les Champs-Elysées, fête nationale oblige. En tout cas, AGC a eu droit à un hommage à la hauteur de son rang. Et aujourd’hui, 15 juillet 2020, c’est le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) qui devra rendre un hommage appuyé à celui qui était appelé à défendre les couleurs du parti à la présidentielle d’octobre prochain. Sans doute devra-t-on aussi assister à des scènes émouvantes. Mais en attendant, l’on peut méditer sur cet extrait des propos du secrétaire général de la présidence ivoirienne, Patrick Achi, rendant hommage à son ancien collaborateur : « Amadou était un homme à la noble fierté. Orgueilleux pour son pays, incarnant une idée haute de la politique, faite d’intégrité, de labeur, d’esprit de conquête et de passion patriotique ».

B.O

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer