A la uneLe fait du jour

;SITES DE DEPISTAGE DU COVID-19

12 tentatives de fraudes décelées à l’aéroport de Ouagadougou  

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, accompagné d’une délégation ainsi que du ministre en charge des Transports, Vincent Dabilgou, a visité, le 2 février 2020, des sites de dépistage du Covid-19. Du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo au centre médical urbain du secteur 52 en passant par l’aéroport international de Ouagadougou, tous ces sites de dépistage ont été visités  par le ministre  Charlemagne Ouédraogo. De cette visite, il ressort que 12 cas de tentatives de fraude ont été enregistrés à l’aéroport international de Ouagadougou.

 

Pendant que les grandes puissances ainsi que d’autres pays du continent africain sont en campagne de vaccination contre le Covid-19, les choses sont toujours en attente au Burkina Faso.  Lors d’une visite de sites de dépistage du Covid-19 le 2 février dernier, le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a laissé entendre : « Au niveau du Burkina, nous suivons l’évolution de l’actualité scientifique de près. Nous avons participé à des initiatives internationales qui nous permettaient d’avoir les autres vaccins. Donc, en temps opportun, nous ferons le meilleur choix pour les Burkinabè. Nous vous demandons de faire confiance au gouvernement.  Mais en attendant la vaccination, il faut respecter les mesures-barrières ».  Le but de la visite, selon le ministre de la Santé, était d’abord de féliciter les équipes qui sont sur le terrain et qui participent à la riposte contre le Covid-19. A travers cette visite, a-t-il poursuivi, ils ont aussi mesuré le niveau d’amélioration des dispositifs pris et trouvé des solutions pour faciliter le travail en apportant des éléments de qualité. Ce qui a permis au ministre de dire qu’au niveau de l’aéroport, il y a un dispositif d’offre de services en matière de diagnostic pour les voyageurs et au niveau de l’embarquement, il y a aussi un dispositif de contrôle qui permet de lutter contre la fraude.  « Ma satisfaction est totale et parfaite, étant donné que nous avons voulu apporter des améliorations en changeant l’offre de service qui est devenue 24h/24 et tous les voyageurs peuvent accéder à leurs résultats sur la plateforme électronique », s’est-il réjoui. A en croire le ministre, c’est une amélioration qui, d’ailleurs, évite les goulots d’étranglements et les attroupements au niveau du site de l’aéroport. Pour ce faire, il a salué la collaboration entre les équipes et celles du ministère de la Santé. Par ailleurs, il a noté qu’ils vont continuer d’appliquer la qualité des services qui sont offerts et à chaque fois qu’il y aura des insuffisances, ils apporteront des éléments de correction.  Environ 12  cas de  tentatives de fraudes liées aux résultats du Covid-19, ont été enregistrés à l’aéroport international de Ouagadougou, a déclaré le ministre de la Santé. Mais, a-t-il poursuivi, ces cas ont été portés à la connaissance du procureur du Faso qui est en train de faire son travail. Le ministre a par ailleurs saisi l’occasion  pour interpeller la population, notamment les voyageurs, de ne pas passer par des chemins abracadabrants  pour obtenir des résultats frauduleux. Le médecin et responsable du site de l’aérogare pèlerin,  Adama Traoré, a souligné qu’au total, 4 types d’améliorations ont été enregistrés  à l’aéroport, notamment la disponibilité du site 24h/24 pour tout voyageur désirant faire son test, la mise en place d’un certain nombre de dispositifs ayant trait aux ressources humaines, c’est-à-dire les investigateurs. «  Initialement, on était à 5 investigateurs par jour, mais actuellement, nous sommes passés à 10 avec la possibilité d’étendre cela à 12 », a-t-il indiqué. C’est un dispositif, selon lui,  qui facilite le passage des différents voyageurs sur le site. Le responsable du site de l’aérogare pèlerin  a aussi ajouté que par jour, en moyenne, entre 100 et 150 personnes sont dépistées pour une capacité de 500 personnes. L’une des innovations, a-t-il souligné, est le scannage de tous les résultats effectués au niveau de l’aéroport pour les voyageurs sortants et entrants. Ce scannage, a poursuivi Adama Traoré, permet de vérifier l’identité du voyageur figurant sur le document, le résultat du test figurant sur le document, le lien pour télécharger au besoin le résultat en ligne pour confirmer secondairement le résultat présenté. « C’est ce dispositif qui a permis d’épingler 12 cas de tentatives de fraudes mettant en cause respectivement des voyageurs venant d’autres pays et certains au départ de Ouagadougou », a-t-il dénoncé.

 

Valérie YAMEOGO/ TIANHOUN

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer