13e   REFUS DE LIBERATION DE LAURENT GBAGBO : Le christ de Mama n’est toujours pas descendu de sa croix   

13e   REFUS DE LIBERATION DE LAURENT GBAGBO : Le christ de Mama n’est toujours pas descendu de sa croix    

 

Alors qu’un de ses anciens fidèles serviteurs, le général Philippe Mangou pour ne pas le nommer, était entendu par la CPI comme témoin à charge contre lui, l’ancien président Laurent Gbagbo a vu sa 13e demande de liberté provisoire être refusée le mardi 26 septembre. Et de 13 donc pour les avocats de Laurent Gbagbo, qui, une fois de plus, ont été déboutés par la Cour pénale internationale (CPI) dans leur requête  pour  faire bénéficier leur client de la liberté provisoire en attendant la fin de son procès qui, de l’avis des experts, pourrait encore durer 7 à 8 ans.  C’est à croire que la défense du célèbre prisonnier de La Haye est victime de la malédiction de Sisyphe condamné à rouler sur le sommet de l’Olympe une pierre qui, inlassablement, lui retombe aux pieds. Et les motifs de cet énième refus essuyé par cette défense qui tentait de descendre le pauvre  christ de Mama de sa croix, demeurent les mêmes : le prisonnier disposerait encore d’un vaste réseau de partisans qui risquent d’organiser sa fuite en cas de remise en liberté, et le fait qu’il encourt la prison à vie pourrait l’inciter à vouloir se soustraire aux poursuites. Nul besoin de dire que ce 13e rejet de la demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo vient doucher bien des espoirs dans les rangs de ses partisans qui attendaient un message de délivrance. Dans les quartiers d’Abidjan acquis à la cause de Gbagbo, tout comme dans les autres fiefs du Front populaire ivoirien (FPI) à l’intérieur du pays, l’allégresse qui devait accompagner le retour du messie va certainement céder le pas aux larmes. Mais, dit-on, « le malheur des uns fait le bonheur des autres » et l’on imagine que dans le camp d’en face, en l’occurrence celui du président Alassane Ouattara, l’on est en train de rire sous cape.

"Le Pays"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+