ARRONDISSEMENT 7 DE OUAGADOUGOU : Des conseillers exigent le départ du maire Seydou Compaoré

ARRONDISSEMENT 7 DE OUAGADOUGOU :  Des conseillers exigent le départ du maire Seydou Compaoré

Ils étaient au nombre de 11 conseillers de la mairie de l’arrondissement 7 de Ouagadougou, à manifester leur mécontentement quant à la gestion de la mairie par son premier responsable, Seydou Compaoré. Face à la presse le 17 octobre dernier à Ouagadougou, ces conseillers ne sont pas allés avec le dos de la cuillère pour exiger le départ du maire.

« C’est avec amertume et désolation que nous voulons faire savoir à tous que le maire de l’arrondissement 7 est incapable de gérer notre institution. Depuis son élection en 2016, le maire n’a jamais fait cas de la situation de l’arrondissement sur les matières transférées, ainsi que la situation financière de l’arrondissement. Donc, nous exigeons sa démission pure et simple afin que notre commune puisse être bien dirigée par quelqu’un de compétent et loyal». Ce sont les mots du porte-parole des 11 conseillers de l’arrondissement 7, El Hadj Omar Tapsoba, lors de la conférence de presse tenue le 17 octobre dernier à Ouagadougou. Selon ce dernier, la gestion d’une mairie ne se fait pas à travers des plaintes et des marches contre le pouvoir en place, ni contre le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), mais par des actes que l’on pose en faveur de la population pour son développement. Comment le maire d’un arrondissement, depuis son élection, n’a jamais célébré de mariage civil, au motif que lui-même n’est pas marié à l’état civil? S’est indigné El Hadj Omar Tapsoba. Avant de dire que le maire Seydou Compaoré est un hors-la-loi, qui insulte la conscience de toute la population de l’arrondissement, chose qu’eux, en tant que conseillers, ne conçoivent pas et ils ne comptent pas baisser les bras tant qu’il n’y aura pas de solution. A la question de savoir si le MPP n’a pas pour objectif de retirer la gestion de la chose commune des mains de l’UPC, du fait que la majorité des conseillers qui exigent le départ du maire sont du MPP ?, le conseiller El Hadj Omar Tapsoba répond : « La mairie de l’arrondissement 7 ne nous intéresse point, car on a déjà la gestion de tout le Burkina. Donc, cela est une petite affaire devant nous. Notre objectif est que l’arrondissement 7 soit bien géré afin de booster son développement, pour le plus grand bonheur des populations. Si l’UPC veut, qu’elle marche et si elle finit de marcher, elle peut courir, et si elle n’obtient pas gain de cause en courant, elle peut faire des saute-mouton. Et si elle n’est toujours pas satisfaite, elle peut grimper dans les arbres, et cela 50 ans s’il le faut, car on veut gérer le pays pendant 50 ans ». Notons que la mairie de l’arrondissement 7 compte 18 conseillers et ce sont 11 de ces conseillers, respectivement 7 du MPP, 3 du RPR et un de la NAFA, qui exigent le départ du maire Seydou Compaoré.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+