Bonjour

BONJOUR

 

Se préparer toute une année en bossant dur pour passer un concours et, le jour-J, ne pas pouvoir composer, est une chose qui peut arriver par un mauvais concours de circonstances. En effet, la raison peut ne pas dépendre de notre volonté, mais il peut arriver que, par négligence ou par laxisme, l’on se mette dans des circonstances fâcheuses. C’est le cas, par exemple, des candidats qui ne prennent aucune précaution avant de se présenter devant les centres de composition des épreuves des concours directs. Certains vont jusqu’à attendre le jour-J pour chercher à connaître leur salle de composition. « Aide-toi et le Ciel t’aidera », dit-on. Alors, pour mettre toutes les chances de son côté, il est de bon ton que chaque candidat prenne les mesures nécessaires pour ne pas être surpris désagréablement. Car, il y va de son succès.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer