Bonjour

BONJOUR

Parmi les petits métiers qui fleurissent dans nos villes, il y a celui de vendeur ambulant de gâteaux. Ce sont généralement des jeunes  - pour ne pas dire des enfants – qui s’adonnent à cette activité. Mais cela ne va pas sans problèmes pour ces jeunes, venus du village pour la plupart d’entre eux, en vue de se faire un peu d’argent. Parfois naïfs, ils se font facilement arnaquer par des délinquants postés aux coins des rues. Toute la recette du jour peut  ainsi disparaître, emportée par les escrocs, laissant le jeune homme dans le désarroi. Comment expliquer à la patronne, très méfiante, qu’on a été floué ? Les représailles peuvent aller parfois jusqu’aux sévices corporels. Outre le fait que cette activité implique des enfants, il y a aussi son aspect traumatisant pour eux. Les institutions chargées de veiller au bien-être des enfants devraient s’intéresser à ce problème.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer