Bonjour

BONJOUR

 

Ces derniers temps, l’on assiste à des perturbations de cours dans certains établissements scolaires de la place, de la part d’individus cagoulés circulant à moto. Parmi eux, l’on compte des élèves mais aussi des infiltrés aux desseins inavoués. C’est le lieu donc d’appeler les autorités à plus de fermeté. Car le mois de décembre, d’année en année, passe pour être devenu une période de perturbations et de manifestations parfois infondées et insensées. Il faut donc siffler la fin de la recréation.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer