A la uneBonjour

BONJOUR

Décidément, la notion d’assainissement de notre cadre de vie, ne dit pas  grand chose à certains Burkinabè. Si fait que même quand ils sont en face d’une poubelle, ils préfèrent jeter les ordures par terre. C’est le constat pour le moins regrettable que l’on fait chaque jour que Dieu fait. Voyez-vous ? Il nous faut encore grandir dans la tête.    Car, certains comportements ne nous honorent pas, surtout quand les étrangers nous regardent faire. En tout cas, c’est le lieu d’en appeler à la responsabilité de tous. Car, il faut avoir le courage de le dire, on ne peut  pas se développer dans l’indiscipline.

 

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Un commentaire

  1. Issa, tu as raison. Mais pour notre changement de mentalité seule la répression compte. Dans les grandes villes propres par exemple, même un mégot de cigarette à certains endroits imposent amendes sans pitié. Et un torchon jeté quelque part loin des poubelles impose amende et conséquence sur le casier judiciaire. Les poubelles ont des jours de vidange. Et gare au retardataire. Il faut une rigueur semblable pour motiver. Tu vois même qu’à l’école, seul le fouet corrige mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer