Bonjour

BONJOUR

Avec la saison des pluies, la capitale burkinabè vit un phénomène qui a la peau dure, qu’est la divagation des animaux. Quand on sait le danger que représente ce phénomène pour les usagers de la route, on ne peut que déplorer cette situation et interpeller les autorités communales à redoubler d’efforts dans la lutte contre les animaux errants. Cela est d’autant plus nécessaire qu’avec la rentrée scolaire 2020-2021, nos enfants reprendront, si n’est déjà le cas pour certains, le chemin de l’école.

 

Antoine BATIONO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer