BONJOUR

BONJOUR

Dans plusieurs établissements scolaires de la ville de Ouagadougou, l’on constate que malgré l’existence de latrines, les élèves se soulagent à l’air libre, le plus souvent sur leurs parcelles et alentours des concessions. Comment peut-on expliquer ce phénomène ? Est-il lié à une insuffisance de latrines ou à une question d’insalubrité ou d’entretien ? Autant de questions que l’on se pose. Les responsables des établissements ainsi que les associations des parents d’élèves sont interpellés. Ils doivent tout mettre en œuvre pour trouver une solution au problème d’hygiène dans les écoles.

Michel NANA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+