A la uneBonjour

BONJOUR

Avec l’avènement des technologies de l’information et de la communication, on assiste à la disparition, pour ainsi dire, des cassettes. De plus en plus, les sons sont conservés sur des clés USB. Ce qui n’est pas mauvais en soi. Toutefois, il faut reconnaître que la cassette demeure le moyen le plus sûr de conservation des sons quand on sait que pour un rien, la clé USB peut piquer un virus et devenir inopérante. C’est en cela qu’il faut saluer la clairvoyance de Seydoni Production qui prévoit une « exposition cassettes », en février prochain, pour montrer à l’opinion toute l’importance de la cassette.

Boundi OUOBA  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer