BONJOUR

BONJOUR

 

Il y a des Ouagalais qui, plutôt que de faire appel aux ramasseuses d’ordures, déversent le contenu de leurs poubelles dans les « six mètres ». Certains font le choix d’incinérer ces ordures pour éviter qu’elles n’encombrent la voie. Mais le hic, c’est que parfois, un automobiliste ou un moto- cycliste peut prendre une braise sans s’en rendre compte et se retrouver plus tard avec une crevaison. Voyez-vous, en voulant se faire du bien, on crée parfois des problèmes aux autres. Ce qui n’est pas normal. Pensons donc aux autres dans tout ce que nous faisons. Cela fait partie du savoir-vivre.

 

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+