CDP/ COMOE : Une AG pour réorganiser le parti

CDP/ COMOE : Une AG pour réorganiser le parti

Les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de la Comoé étaient en Assemblée générale le 11 mars 2017 à Banfora. Réunis autour du député Alfred Sanou, chargé de la réorganisation du parti dans les régions des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest, ils ont échangé autour de la relance du parti avec en ligne de mire la participation aux élections présidentielle de 2020.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) entend reconquérir le pouvoir d’Etat à la faveur des élections à venir. Pour ce faire, il commence déjà à mettre les petits plats dans les grands à travers une réorganisation de ses différentes structures. Dans le cadre de cette relance, une Assemblée générale (AG) des militants de la Comoé s’est tenue le 11 mars 2017 à Banfora,  à leur siège portant toujours les stigmates de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, que les militants de la Comoé se sont retrouvés pour la deuxième fois depuis les événements qui les ont évincés du pouvoir. Selon le député Alfred Sanou qui a présidé la rencontre et qui s’est réjoui de la mobilisation, l’ensemble des 9 communes de la Comoé étaient représentées à cette AG.  A l’entendre, il a été question de mettre à la connaissance des militants, la directive de la réorganisation du parti qui devra permettre de réactiver les comités de base dans toutes les communes et villages de la Comoé. En clair, c’est la consolidation du parti qui est recherchée car a-t-il dit, le CDP a connu des périodes très difficiles avec l’insurrection. « Beaucoup de militants ont quitté le parti, d’autres sont entrés dans une hibernation. Il nous faut donc relancer le CDP et c’est pourquoi nous faisons appel à tous les militants qui veulent revenir pour qu’ensemble nous préparions les élections présidentielles de 2020», a lancé Alfred Sanou pour qui le parti se donne un délai de trois mois pour  se réorganiser. Pour certains militants, le parti ira à ces élections dans une confiance totale puisque désormais, les Burkinabè auront à comparer deux gestions différentes du pouvoir et du pays. Tout comme le député Sanou, Souleymane Koné, responsable local de la réorganisation du CDP s’est réjoui de la participation de l’ensemble des communes de la Comoé à cette AG. Ce qui lui a fait dire que tout espoir est permis. « J’ai été pendant longtemps absent du pays dans le cadre de mon travail, et  désormais je suis fier de pouvoir consacrer un peu plus de mon temps pour mon parti. C’est quelque chose qui me manquait durant tout le temps que j’ai passé à Dakar », a martelé Souleymane Koné pour qui le CDP n’est pas mort dans les Cascades contrairement à ce que d’aucuns pensent. Au cours de la rencontre, confie M. Koné, les militants ont insisté pour que les premiers responsables du parti mettent un point d’honneur à privilégier la communication car, c’est à ce seul prix qu’ils parviendront à revigorer les militants eu égard de tout ce qu’ils ont subi ces deux dernières années.

Mamoudou TRAORE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+