COUPE DE LA CONFEDERATION CAF : Décevante EFO

COUPE DE LA CONFEDERATION CAF   :  Décevante EFO

 

 

En match retour comptant pour le tour préliminaire de la coupe CAF joué le mercredi 21 février au stade du 4-Août de Ouagadougou, la formation de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) a courbé l’échine face à une belle équipe de l’Olympique star FC du Burundi (0-1).

 Une rencontre au cours de laquelle, l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) aura laissé ses nombreux supporters sur leur faim. En l’absence de son attaquant vedette Kassoum  Doumbia, expulsé à la suite d’un mauvais geste, l’entraîneur Boureima Kaboré s’est vu contraint de redistribuer ses cartes. Et Adama Zoungrana qui devait pallier l’absence de Kassoum Doumbia ne va pas se montrer à la hauteur de la tâche. En plus d’avoir vendangé un nombre incalculable d’occasions, il va même s’offrir le luxe de rater un penalty gracieusement offert par l’arbitre malien de la rencontre Harouna Coulibaly, à la 65e minute. Une attitude qui va lui valoir la bronca du public qui va réclamer en chœur son remplacement. A l’opposé, les Burundais ne se faisaient pas prier pour amorcer des offensives dans le camp de l’EFO dont la défense avait du mal à contenir les assauts répétés de son maître à jouer Ramadhani Pascal. Celui-ci, tout comme son   coéquipier de l’attaque Saidi Slim auront pesé de tout leur poids dans le résultat final.  C’est d’ailleurs sur un centre en cordeau du premier cité, que le second va crucifier de la tête le pauvre portier de l’EFO, Zongo Aimé, à la 55e minute. A 1 but à zéro, les Burundais, comme dans leur jardin, vont continuer à acculer la défense des Burkinabè qui n’avaient pas de répondant pour soutenir la concurrence face aux poulains de l’entraîneur burundais Nahimana Hussein. Las d’attendre une étincelle venant de la part de leurs joueurs, les supporters de l’EFO vont déserter les gradins du stade du 4-Août avec le sentiment d’avoir été trahis par leur équipe.  C’est sur cette note triste que l’arbitre malien va mettre fin au supplice des Burkinabè au grand bonheur des Burundais qui vont exploser de joie sur l’aire de jeu.

Il faut rappeler qu’au match aller les deux formations ont fait 0-0.

En ligue des champions, le RCK n’a pas pu réussir l’exploit de revenir à Ouagadougou avec le ticket de la qualification en poche. Les Burkinabè   se sont inclinés à Libreville, par 0-2, devant le CF Mounana du Gabon. A l’aller, le RCK l’avait remporté par 1-0. Journée noire donc pour le football burkinabè.

Seydou TRAORE

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+