A la uneLignes de force

DECES DE JIMI HOPE

Adieu l’artiste !

Dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 août 2019, Jimi Hope, artiste togolais, hospitalisé à Paris depuis des mois, a tiré sa révérence à l’âge de 62 ans ; laissant derrière lui, 12 albums.  Durant sa carrière, il a reçu des  distinctions personnelles aux plans continental et international. De son vrai nom, Koffi Senaya, Jimi Hope verra ses funérailles organisées les 6 et 7 septembre prochains. Le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-là même qui était considéré comme le « roi du rock and roll » de l’Afrique contemporaine, est un homme de culture accompli. Car il était artiste, peintre et sculpteur. Pour avoir exporté la musique togolaise en s’essayant au « rock and roll » au-delà des frontières du continent noir, l’on peut dire que le Togo perd un digne représentant de sa culture ; tant cet artiste était pétri de talent et mérite l’hommage auquel il aura droit.  Né le 12 octobre 1956 à Lomé, Jimi Hope que les Togolais pleurent aujourd’hui, avait eu un succès sans précédent dans sa carrière professionnelle avec son titre « Blues for Hope » sorti en mars 2012. Et il avait inscrit sur ce disque à succès : « Je dédie ce disque à tous ceux qui luttent pour la paix ». Quoi de plus normal qu’il reçoive des honneurs et des hommages de la part du peuple togolais, et en première ligne le gouvernement qui était représenté par le ministre de la Culture et des loisirs, Kossivi Egbétonyo, à l’aéroport pour accueillir la dépouille mortelle de l’artiste en provenance de la France.

 

Jimi Hope était considéré comme l'un des précurseurs de la musique Rock and Roll de l'Afrique contemporaine

 

 

Et le ministre de justifier cette mobilisation par le fait que l’artiste était une icône de la musique togolaise. Il est donc  normal que cet hommage  soit rendu à celui-là   qui a contribué à  faire découvrir le pays de Sylvanus Olympio au-delà des côtes africaines. Cette présence des autorités togolaises est à saluer, ce d’autant plus que certains artistes n’ont pas eu droit aux mêmes égards.Peu connu de la génération actuelle peut-être à cause de son registre, ou de son look,  Koffi Senaya alias Jimi Hope était considéré comme l'un des précurseurs de la musique Rock and Roll de l'Afrique contemporaine et était très connu dans l’Hexagone. Car il faisait du blues, du soul et du rock. Comme Jimi Hope, le Togo a aussi connu de grands artistes qui ont aussi fait sa fierté tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. On peut citer comme exemple Bella Bellow Georgette qui a trouvé la mort dans un accident de circulation à l’âge de 27 ans. On se rappelle qu’elle avait joué à  guichets fermés devant plus de 100 000 spectateurs au stade  du Brésil.  A l’instar de plusieurs stars et personnalités, le premier citoyen du Togo, c’est-à-dire Faure Gnassingbé,  a rendu hommage à l’illustre disparu sur son compte twitter : «  Je salue la mémoire de l’illustre défunt. Un grand homme qui honore notre pays. Jimi Hope était un ami, un artiste contemporain qui rend le peuple togolais fier de sa culture ». Plus loin, le chef du palais de Lomé revient sur les qualités de l’artiste : «  Ses convictions, sa foi, sa vision de l’art africain et universaliste nous manqueront à tout jamais. Je tiens à exprimer à l’endroit de sa famille, toute la reconnaissance et les condoléances du peuple togolais. Paix à son âme », a-t-il ajouté. Adieu l’artiste !

Boureima KINDO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer