DECES DE SALIFOU DIALLO : Hommage à un homme politique courageux !

DECES DE SALIFOU DIALLO : Hommage à un homme politique courageux !

J’aurais bien voulu parler d’autre chose, mais actualité nationale oblige, je me suis fait le devoir de rendre un hommage appuyé à un homme politique, un baobab, un monument, ou encore une grande figure de la scène politique qui vient de quitter ce monde. Il s’agit de Salifou Diallo, pour ne pas le nommer, désormais ex-président de l’Assemblée nationale. En effet, décédé à Paris, en France, dans sa chambre d’hôtel, c’est en principe aujourd’hui même, 25 août 2017, que Salifou Diallo sera enterré à Ouahigouya. Franchement, je n’ai pas pu personnellement m’empêcher d’écraser une larme lorsque le samedi matin, parcourant les artères de la ville de Ouagadougou à la recherche de ma pitance quotidienne, j’ai appris la mauvaise nouvelle grâce à la radio d’un passant que j’ai rencontré par hasard. J’étais d’autant plus consterné que Salifou Diallo quitte ce monde au moment où son pays, le Burkina Faso, fait face à de nombreux défis, notamment la lutte contre l’insécurité. A preuve, moins d’une semaine avant sa mort, Ouagadougou a été pour la deuxième fois frappé en plein cœur par des terroristes qui ont laissé une vingtaine de cadavres sur le carreau. Et dans la foulée, trois soldats perdaient également la vie après avoir sauté sur un engin explosif dans la province du Soum, plus précisément à Tongomayel. Or, qui connaît Salifou Diallo, sait que l’homme aimait les défis, à telle enseigne qu’il était craint par certains hommes politiques. C’était, pour tout dire, l’homme des stratégies, qui avait une longueur d’avance sur les autres. Mais ce qui m’a le plus personnellement touché, c’est l’élan de solidarité dont les Burkinabè ont fait montre au lendemain de la disparition de celui-là que l’on appelait affectueusement Gorba. Au-delà de toutes considérations, hommes politiques, syndicalistes, activistes de la société civile et même des citoyens lambda, tous sont unanimes à reconnaître que Salifou Diallo était un grand homme.

Salifou Diallo a accompli la tâche qui était la sienne

Il a marqué son époque d’une pierre indélébile. Cela dit, je n’en fais pas un ange. Car, comme chacun de nous ici-bas, l’homme avait des qualités et des défauts. Et c’est peu dire ! Je n’ai personnellement pas envie de rentrer dans ces détails parce que mon grand-père me disait toujours que les morts méritent beaucoup de respect parce que, disait-il, nous sommes tous mortels. La mort, poursuivait-il, est un examen que nous passerons tous avec brio. Donc, s’il y a des gens qui, pour une raison ou une autre, pourraient se réjouir de la mort de Salifou Diallo, qu’ils sachent que leur tour arrivera tôt ou tard. C’est une règle de la nature. Bref, que dis-je ? D’aucuns diront que je suis en train de délirer. Ils n’ont peut-être pas tort. En tout cas, comme le dit un adage bien connu de chez nous, « même quand on n’aime pas le lièvre, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître qu’il court très vite ». Cela dit, je veux qu’ensemble, l’on reconnaisse en Salifou Diallo un homme courageux et travailleur, qui allait au bout de ses idées. Mais la vie est ainsi faite que la nature, chaque jour qui passe, ravit par petites doses les forces qu’elle nous a prêtées, jusqu’à ce que mort s’ensuive. C’est ainsi donc que Salifou Diallo s’en est allé pour toujours. Il a accompli la tâche qui était la sienne et je sais que le Burkina le lui revaudra. Salifou Diallo, repose en paix ! Que la terre libre du Burkina te soit légère. Même moi fou, je vous rends hommage !

« Le Fou »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+