La chronique du fou

DECLARATION DE BIENS DES PERSONNALITES : C’est bon mais ce n’est pas arrivé…

En 2015, j’avais applaudi à tout rompre lorsque les autorités de la Transition, avec à leur tête Michel Kafando, avaient fait de la déclaration des biens des personnalités une règle, pour ne pas dire une exigence. La loi a été même renforcée sous le régime actuel puisque le cercle de personnalités  soumises désormais à la déclaration de leurs biens, a été élargi. Plusieurs personnalités, y compris des Directeurs généraux, y sont désormais astreintes. En soi, c’est une très bonne chose puisqu’il s’agit là  de promouvoir la bonne gouvernance en évitant que certains, du fait de leur poste, ne disposent des deniers publics comme d’un legs familial. Mais comme on le dit, c’est bon mais ce n’est pas arrivé. A ce propos, je félicite d’ailleurs toutes les personnalités qui ont fait l’effort de publier et ce, de façon détaillée, tous les biens dont elles disposent. C’est tout à leur honneur. Je reconnais aussi qu’il y en a qui ont fait semblant de déclarer alors qu’ils ont caché beaucoup de choses. Je ne citerai pas de noms mais je sais que ces gens-là se reconnaîtront dans mon propos. Et c’est à cause d’eux d’ailleurs que je voudrais que l’on revoie un peu la manière dont se font les déclarations de biens. Je pense qu’il faut aller au-delà en vérifiant ce que les uns et les autres déclarent. Cela permettra de démasquer les menteurs. Je parle de ceux-là qui laissent croire qu’ils n’ont rien alors que tout le monde sait qu’ils sont extrêmement riches.Je veux que l’on en finisse avec le jeu de cache-cache auquel jouent certains qui, il faut le dire, donnent parfois l’impression de se moquer du bas peuple. Cela dit, je souhaite aussi que la déclaration de biens devienne une exigence absolue dès la cessation de fonctions des personnalités.

 

Quand on prend un engagement, il faut l’assumer jusqu’au  bout

 

On le dit, mais très peu de gens le font. Même mes amis de la Transition qui se faisaient  passer pour des Parangon  de la vertu, ne l’ont pas fait. Si je me trompe, qu’on me le dise. La plupart d’entre eux, je le sais, s’étaient soumis à l’exercice en déclarant leurs biens dès la prise de fonction, mais je n’ai pas souvenance qu’un seul d’entre eux, l’a fait à la fin. Il en est de même pour le gouvernement sortant de Paul Kaba Thiéba. Pour ce dernier cas, d’aucuns diront peut-être que je suis pressé mais tel que je connais mon pays, rien ne va se passer. Ça va rester en l’état. Voyez-vous ? Ça ne fait pas sérieux. Le Burkina n’avancera que lorsque ses fils et filles accepteront d’opérer un changement de mentalités pour comprendre que quand on prend une loi, on doit la respecter. A défaut, il faut tout simplement l’abroger. De la même manière, quand on prend un engagement, il faut l’assumer jusqu’au  bout. Cela évitera parfois des remous sociaux qui ne font que contrarier la bonne marche de la République.En tout cas, personnellement, j’accorde une grande importante à la déclaration de biens des personnalités. Si fait que je me donne constamment la peine de lire le Journal officiel (J.O). Cela dit, je serai très heureux de lire les déclarations de biens des nouveaux ministres du gouvernement Christophe Dabiré. Je les attends au tournant. Je traquerai tous ceux qui, pour une raison ou pour une autre, tenteront de cacher des choses.

 

« Le Fou »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer