Dr FAGNIMA TRAORE, A PROPOS DES MALADIES LIEES AUX ONGLES « La pose des faux ongles peut être source de plusieurs maladies allant des infections à des dermatoses inflammatoires »

Dr FAGNIMA TRAORE, A PROPOS DES MALADIES LIEES AUX ONGLES  « La pose des faux ongles peut être source de plusieurs maladies allant des infections à des dermatoses inflammatoires »

 

Les ongles sont une partie importante du corps. Ils jouent plusieurs fonctions, notamment celle de protection de l’extrémité des doigts et orteils. De nombreuses pathologies assez communes peuvent atteindre les ongles. Pour en savoir davantage sur ces maladies et comment garder nos ongles en bonne santé, le dermatologue au Centre hospitalier universitaire régional de Ouahigouya (CHUR/OHG), Dr Fagnima Traoré, nous en parle. Lisez !

« Le Pays » : A quoi sert l’ongle ?

Dr Fagnima Traoré : Merci de l’opportunité que vous nous offrez de parler d’une partie importante mais négligée ou méconnue de la dermatologie : l’ongle.
Cette annexe de la peau assure plusieurs fonctions dont :
- la fonction de protection de l’extrémité des doigts et orteils ;
- la prise fine des objets ;
- la fonction esthétique ;
-la reconnaissance de certaines maladies (propres à l’ongle, de la peau, du sang, etc.)

Recevez-vous parfois des patients souffrant de problèmes d’ongles ?

Nous recevons de plus en plus des patients en consultation de dermatologie pour des problèmes d’ongles. Les motifs sont, entre autres : ongles fragiles (qui se cassent ou qui se fissurent), ongles rongés, ongles décollés, modification de la couleur, ongles douloureux, etc. Le gène esthétique pousse les patients à la consultation. Nous les recevons après plusieurs mois, voire années d’évolution après des soins de manucure pédicure, des camouflages par des faux ongles, etc.
Dans la majeure partie des cas, surtout en milieu rural, l’anomalie de l’ongle est découverte fortuitement au cours d’un examen dermatologique systématique ; le patient n’accordant que peu d’attention à la modification de ses ongles.

Comment peut-on définir les maladies qui rongent les ongles ?

L’ongle rongé est l’expression de plusieurs maladies allant des infections dues aux champignons à des dermatoses inflammatoires chroniques (psoriasis, lichen plan, pelade, etc). L’identification de la maladie responsable de cette destruction de l’ongle nécessite un examen rigoureux de l’ongle, de toute la peau, des prélèvements de l’ongle pour examen au laboratoire de mycologie et d’anatomopathologie. En fonction du nombre d’ongles atteints, de la profession du patient et des anomalies constatées sur le reste de la peau, le diagnostic peut être posé. Ainsi, les champignons seront suspectés quand il s’agit de quelques ongles atteints en plus des espaces entre les doigts ; si les vingt ongles sont atteints, il faudra plus penser à des causes non infectieuses. Il faut en outre noter que ces deux entités peuvent être associées.

Qui peut contracter cette maladie ?

Tous sont exposés, à des degrés divers, en fonction de notre patrimoine génétique, de notre profession et de nos habitudes cosmétiques. Les ongles rongés de cause non infectieuse sont dus surtout à une prédisposition génétique. Les causes infectieuses mycosiques sont facilitées par le contact prolongé avec l’eau (fille de ménage, jardinier, riziculteur, etc.), la pose de faux ongles peut être une cause de maladie des ongles.

Comment peut –on les traiter ?

Le traitement dépend de la cause. Les causes infectieuses mycosiques guérissent après plusieurs mois de prise de médicaments contre les champignons couplés à l’éviction prolongée des mains et pieds de l’eau. Le traitement dépend aussi du niveau d’atteinte de l’ongle. Une crème suffira pour une atteinte minime, par contre si tout l’ongle est détruit, il faudra des comprimés coûteux en plus de la crème. D’où la nécessité d’une consultation précoce. C’est pour dire que les causes non infectieuses sont difficiles à traiter.

Comment les prévenir ?

La prévention réside dans l’entretien raisonné de ses ongles en évitant de les assécher avec des produits chimiques (ciment, eau de javel, détergents, savon kabakourou, manucure pédicure, etc.)

Autre commentaires ?

La prise en charge des maladies de l’ongle est assez difficile. Les causes sont multiples. Toutes les maladies de la peau peuvent avoir une manifestation au niveau de l’ongle. Tout n’est pas qu’infection mycosique. La précocité de la consultation facilite les investigations et le coût de la prise en charge.
Nos remerciements au Journal « Le Pays » dans sa contribution pour une meilleure santé de notre population.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+