A la uneLe fait du jour

EPIDEMIE DU CORONAVIRUS

Le cas du Chinois interné à Tengandogo, est négatif

Le ministère de la Santé a organisé une conférence de presse sur la réponse sanitaire du Burkina Faso face au risque de l’épidémie du coronavirus. Cette conférence a eu lieu dans la soirée du 11 février 2020, à Ouagadougou.

Il n’y a pas de cas notifié de coronavirus au Burkina Faso. C’est l’information donnée par la ministre de la Santé, Claudine Lougué, au cours de la conférence de presse organisée dans l’après-midi du 11 février dernier à Ouagadougou. Cette conférence de presse a pour but d’apporter l’information juste et rassurer les citoyens des villes et des campagnes face au risque de propagation de l’épidémie du coronavirus. La ministre de la Santé a rappelé qu’à la date du 5 février dernier, le ministère de la santé a été informé par la représentation diplomatique de Chine, d’un cas suspect d’infection due au coronavirus. Toujours selon la ministre de la Santé, c’est en respect des directives internationales que le sujet a été considéré comme cas suspect et mis en observation médicale au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU). Ledit cas suspect concernait un jeune homme asthmatique connu avec notion de toux évoluant depuis 8 mois venant d’une localité de l’extrême Nord de la République populaire de Chine. Cependant, selon la ministre de la Santé, les investigations, les mesures prises par les services sanitaires et les investigations de laboratoire par les experts de l’Institut Pasteur de Dakar ont été négatives pour le coronavirus. La ministre de la Santé a enfin remercié, au nom du gouvernement du Burkina Faso, l’Ambassade de Chine ainsi que les partenaires techniques et financiers pour leur étroite collaboration et leur accompagnement dans la gestion de cet évènement.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Les actions du gouvernement en vue de répondre à une éventuelle épidémie de coronavirus

– Tenue d’une rencontre de crise le 22 février 2020
– Le renforcement des actions de communications
– L’activation du centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires pour la coordination des informations et des informations
– Le renforcement de la surveillance aux points d’entrée terrestre, ferroviaire et aéroportuaire
– Le briefing des agents de santé et des acteurs de la plateforme aéroportuaire sur la maladie
-Des concertations permanentes avec la représentation diplomatique de Chine.

Source : Dossier de presse

Les actions entreprises par le gouvernement avec l’appui des Partenaires techniques et financiers

– Investigation de la situation suite au cas suspect
– Réunion du comité de crise, le 5 février 2020
– Mise en place d’équipes spécialisées pour la prise en charge d’éventuels cas
– Mise en quarantaine au CHU de Tengandogo des colocataires du sujet suspect
Acheminement au laboratoire national de référence grippe, des échantillons pour une analyse biologique
– Suivi au quotidien du cas suspect et des personnes ayant été en contact étroit avec lui.

Source : Dossier de presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer