Header

INCENDIE A L’ENEP DE DEDOUGOU : De nombreux dégâts matériels enregistrés

INCENDIE A L’ENEP DE DEDOUGOU : De nombreux dégâts matériels enregistrés

La salle multimédia de L’ENEP de Dédougou a subi la furie des flammes dans la matinée du 14 mars 2017. L’incendie a été maîtrisé, mais il a fait d’importants dégâts matériels.

C’est une salle multimédia  entièrement vidée de son contenu que nous avons trouvée  à L’ENEP de Massala, le 14 mars 2017. Le matériel, composé, entre autres, d’ordinateurs, de tables, d’étagères, avait été déplacé de la salle,  pour raison d’incendie. Le plafond de la salle parti en fumée, des climatiseurs décrochés de leur support et tout le long du mur, des fenêtres brisées …, tout cela traduit l’ampleur des flammes qui sont passées par-là. C’est du moins, le constat que nous avons fait sur les lieux aux environs de 10h.

Un court-circuit probablement à l’origine de l’incendie

En effet, « c’est aux environs de 7h 45mn que le responsable de la bibliothèque a donné l’alerte, alors que le bâtiment venait de prendre feu », nous a dit  le DG de l’ENEP, Sidmanagda Nana. A l’aide d’extincteurs et d’eau, quelques  élèves-maîtres, aux côtés de leurs formateurs, ont engagé une lutte contre les flammes et sont parvenus à les maîtriser. Selon le DG de l’ENEP, 10 ordinateurs avec leurs accessoires étaient disposés dans la salle multimédia. Ce matériel devait servir à l’initiation des élèves-maîtres à l’informatique, mais il a subi la furie des flammes.    Pour lui,  « à  première vue, on pourrait penser qu’un court-circuit est à l’origine de cet incendie ».  

«Pour le moment, il est difficile de donner des chiffres, mais il faut retenir que le plafond est parti en fumée, l’installation électrique est endommagée, ainsi que les onduleurs et les ordinateurs», a ajouté le DG. Selon lui, il faut vérifier leur état avant de se prononcer. Le DG a, par ailleurs, indiqué que suite à cet incendie, les autorités se sont rendues sur les lieux pour constater les faits.    

En rappel, cet incendie survient une semaine après celui du grand marché de Dédougou, qui avait ravagé deux boutiques.

Arnaud Lassina LOUGUE (Correspondant)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+