La cité sans vertu

LA CITE SANS VERTU

Le porte-parole des traders, ce n’est un secret pour personne, a été froidement abattu en fin octobre dernier, dans les circonstances non encore élucidées. Mais selon les premiers éléments de l’enquête, les regards se tournent vers un homme de tenue, en l’occurrence un gendarme. Voyez-vous ? Que celui-là même qui est censé protéger le citoyen en détresse, se mue en criminel, cela paraît pour le moindre inadmissible et criminel. C’est pourquoi force doit rester à la loi pour que ce pandore, s’il est reconnu coupable, soit puni à la hauteur de son crime.

 

Ciceron

A lundi prochain

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer