A la uneLa cité sans vertu

LA CITE SANS VERTU

Une quarantaine de personnes froidement abattues par des hommes armés non identifiés. La scène se déroule à Barsalogho, dans le Centre-Nord, plus précisément à Nagraogo et Alamou où les populations vivent encore sous le choc, complètement désemparées. Pourquoi une telle violence aveugle ? C’est la question que plus d’un se pose d’autant qu’il s’agit là d’innocents aux mains nues  qui ne demandent qu’à vivre en paix. Franchement, si la lâcheté et la sauvagerie avaient un nom, elles s’appelleraient terrorisme. Et c’est peu dire !

 

Cicéron

A lundi prochain

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer