A la uneOmbre et lumière

LUTTE CONTRE L’INSECURITE

« Le MPP est un frein à la victoire du Burkina Faso sur ses ennemis », selon le CFOP

L’hebdomadaire point de presse du Chef de file de l’Opposition (CFOP) a eu lieu le 2 juin 2020 à Ouagadougou. L’Opposition s’est prononcée sur plusieurs sujets d’actualité dont les décisions dans le secteur de l’éducation et de l’enseignement, le lancement de la campagne agricole 2020-2021 et l’arrestation de l’ancien ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda.

Les activités pédagogiques des élèves en classes d’examens ont repris le 1er juin 2020 dans les différents établissements secondaires et primaires au Burkina Faso. Une situation qui a été relevée au cours de la conférence de presse du Chef de file de l’opposition (CFOP) animée par Jean Hubert Bazié, président de la Convergence de l’espoir et Boubakar Diallo, président du Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso. Ils ont demandé au gouvernement de situer l’opinion sur ce qu’il prévoit pour les élèves des zones attaquées et ceux en situation de déplacés internes.  Il est à noter que « c’est avec une profonde amertume que le CFOP a appris que 50 compatriotes ont péri dans des attaques terroristes perpétrées au Nord, au Centre-Nord et à l’Est, les 29 et 30 mai 2020, avec une vingtaine de blessés et des disparus ». L’opposition politique a déploré l’incompréhension, grandissante, entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations. Comme « les meilleurs alliés des FDS sont les populations pour lesquelles elles se battent », le CFOP a invité les autorités « à travailler à établir et à renforcer la confiance entre les FDS et le peuple burkinabè ». Qu’à cela ne tienne, elle a estimé que les FDS doivent être mieux équipées pour faire face à leur devoir qui est de défendre le territoire et la population. Au lieu de cela, l’Opposition a trouvé que « ce qui préoccupe le régime, c’est comment piller le maximum de richesses et faire la promotion des amis et compagnons », car c’est clair que « le MPP est un frein à la victoire du Burkina Faso sur ses ennemis ». L’opposition a relevé que « les Burkinabè doivent avoir l’audace de sanctionner le MPP aux élections prochaines, pour redonner au Burkina Faso toutes les chances de s’en sortir ».  Par ailleurs, l’opposition politique a félicité le REN-LAC pour sa constance dans la lutte qui a abouti à l’arrestation de Jean-Claude Bouda, qui est une victoire d’étape et aussi un symbole. Elle reste toutefois prudente, sachant qu’à tout moment, le régime en place peut mettre la pression sur la Justice et empêcher que se tienne un procès pédagogique. D’un reste, l’Opposition encourage la Justice burkinabè à persévérer dans le nettoyage de toutes les écuries, qu’elles soient minières, foncières, des infrastructures ou des marchés.  Au cours de la conférence de presse du 2 juin 2020, le CFOP a émis des griefs contre l’Office nationale d’identification (ONI). Elle a mis en garde le Directeur général de l’ONI, Aristide Béré, sur la grave menace que son attitude fait peser sur le processus électoral parce que l’ONI ne saurait être une officine partisane. Les conférenciers ont soutenu que si rien n’est fait, l’Opposition se donnera d’autres moyens de faire cesser la distribution sélective de CNIB.  L’Opposition a également interpellé le gouvernement sur les risques de famine qui pèsent sur le Burkina Faso. Elle a proposé de mettre en place une chaîne de solidarité pour parer à toute éventualité.

Françoise DEMBELE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer