Header

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Simon Compaoré mobilise ses troupes

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Simon Compaoré mobilise ses troupes

Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, a entamé depuis le 8 avril 2017, une tournée dans les régions du Nord et du Sahel. Cette tournée a pris fin le 11 avril dernier, dans les locaux du Commissariat central de police et de la garnison de Gendarmerie de Kaya. Simon Compaoré a encouragé et félicité les Forces de défense et de sécurité (FDS) à Kaya, pour leur engagement à protéger la population.

Dès 6h30, la délégation qui accompagnait le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, est arrivée dans les locaux du Commissariat central de police de Kaya. En effet, cela fait la troisième région visitée par le ministre d’Etat, ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré, après celles du Nord et du Sahel. Le 11 avril dernier, les FDS de Kaya étaient à l’honneur. Nous avons assisté à une rencontre très sobre et humoristique. Le DR de la police nationale du Centre-Nord, Luc K. Soulama, Commissaire divisionnaire a, après son mot de bienvenue, présenté d’abord la composition de la Direction régionale de la police nationale de Kaya. Selon le DR Soulama, la région du Centre-Nord a, à son actif, 3 directions provinciales (Bam, Namentenga et Sanmatenga), 3 commissariats centraux, 13 commissariats de police départementale, 1 service de la police judiciaire, 1 service d’Infanterie, avec un total de 413 policiers qui veillent au grain pour la sécurité des populations. L’occasion faisant le larron, le DR de la police nationale de Kaya, Luc K. Soulama, a adressé une doléance qui se résume en difficultés matérielles et de collaboration avec les groupes d’autodéfense appelés Koglwéogo (voir encadré).
Après avoir pris connaissance de ces doléances, Simon Compaoré a dit avoir pris note et tient, au regard de la situation sécuritaire au Sahel et dans les régions avoisinantes, à ce qu’il y ait une meilleure organisation pour affronter « le terrorisme », a-t-il- déclaré. Selon Simon Compaoré, des mesures fortes sont en cours telles que la réhabilitation de certaines infrastructures sécuritaires, l’érection de nouveaux commissariats et l’appui en matériels sécuritaires, sans oublier les patrouilles. C’est en cela que nos FDS deviendront plus efficaces sur le terrain, a-t-il estimé. A cette occasion, le ministre d’Etat Simon Compaoré, a profité pour prodiguer des conseils et donner des instructions aux FDS de Kaya, au Commissariat central de la Police nationale, tout comme à la garnison de la Gendarmerie nationale. Il a fait des éloges aux FDS de Kaya, tout en les encourageant à plus d’ardeur dans la sécurisation de la population, source de cohésion et de solidarité. Tout cela s’est passé dans un esprit de respect et de discipline. Il a, par ailleurs, mis en garde contre le racket de certains hommes des FDS. C’est un devoir pour tous de s’impliquer et de collaborer pour que les mesures qui sont en cours au Sahel contre le terrorisme, puissent avoir un effet positif pour le bonheur des Burkinabè et particulièrement la quiétude dans le domaine éducatif.

Madi OUEDRAOGO (Correspondant)

Articles similaires

1 Commentaire

  1. BOUDA

    MERCI MONSIEUR LE MINISTRE .DU COURAGE ET QUE DIEU VOUS ÉCLAIRE EN TOUTES CHOSES. DE PLUS EN PLUS ON SENT QUE QUELQUE CHOSE EST FAIT. DU COURAGE .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+