A la uneOmbre et lumière

PATIENTS DIABETIQUES ET COVID-19

La conduite à tenir

Dr. Donald Auguste Yanogo est endocrinologue, diabétologue et nutritionniste. Spécialiste en promotion de la santé et prévention de la maladie au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tengandogo, dans cet écrit donne des conseils aux personnes souffrant de diabète pour prévenir le coronavirus.

Les patients diabétiques sont, comme les autres personnes, exposées au risque d’infection par le Covid-19. Cependant en plus du risque de mortalité liée aux complications même du diabète, ils peuvent avoir un risque supplémentaire de mortalité lorsqu’ils sont infectés. En effet, la plupart des experts de santé travaillant sur le Covid-19 mentionnent le diabète comme l’une des catégories à haut risque de la maladie, probablement parce que les premières données provenant de Chine, où la maladie a été signalée pour la première fois, indiquaient un taux de mortalité élevé pour les patients Covid-19 qui souffraient également de diabète. Un article publié par des chercheurs chinois en février dernier a montré que le taux global de mortalité était à ce moment de 2,3%, alors que ce taux était nettement plus élevé parmi les patients Covid-19 présentant des maladies préexistantes telles que le diabète. Les mêmes résultats montraient aussi une tendance à une mortalité plus élevée liée au grand âge au cours de l’infection par le Covid-19. Ces résultats ont été par la suite confortés par les observations de plusieurs autres équipes d’experts de la pandémie du Covid-19 dans divers autres pays dans le monde.  Au Burkina Faso, avec à ce jour 114 cas confirmés positifs au Covid-19, 5 décès ont été jusque-là enregistrés parmi lesquels 4 sujets qui souffraient également de diabète.
Des directives étaient déjà en place pour la prise en charge des infections chez les patients diabétiques, et ces mêmes directives s’appliqueraient aux patients qui reçoivent également un diagnostic de Covid-19. Il convient donc dans le contexte actuel de les rappeler à l’attention des patients et de leurs familles.  En général, les patients diabétiques, en particulier ceux dont la maladie n’est pas bien contrôlée, sont plus sensibles aux infections, probablement parce que l’hyperglycémie affaiblit les défenses immunitaires. Ainsi, le maintien d’un bon contrôle du taux de glucose contribue à réduire à la fois le risque et la gravité de l’infection.  Il est recommandé aux patients diabétiques se sentant malades de continuer à prendre leurs médicaments contre le diabète suivant les prescriptions médicales, et de surveiller leur taux de glucose plus fréquemment avec leur glucomètre, car il peut augmenter soudainement. L’augmentation soudaine des taux de glucose dans le sang doit faire recourir à l’avis du médecin traitant pour l’ajustement du traitement du diabète. Pour ceux qui ne disposent pas de cet appareil d’autocontrôle du taux de glucose dans le sang, il leur est demandé d’entrer en contact avec leur médecin traitant lorsqu’ils constatent l’apparition de signes de déséquilibre du diabète, notamment le besoin fréquent d’uriner, la soif intense malgré la consommation importante d’eau de boisson, une sensation de faim persistante, une fatigue marquée, une somnolence, etc.  Tous les patients diabétiques se sentant malades doivent augmenter considérablement leur apport en eau de boisson pour éviter d’être déshydratés, surtout que nous sommes actuellement en saison chaude au Burkina. Dans le même temps, il faudrait éviter la prise de boissons alcoolisées, car celles-ci accroissent la perte d’eau par les urines. Tous les patients diabétiques devraient continuer à suivre une alimentation saine et équilibrée qui comprend des aliments riches en protéines, des légumes et des fruits en proportions adéquates, et ils devraient faire de l’exercice régulièrement tant que leur état le permet. Les patients doivent s’assurer qu’ils ont suffisamment de médicaments du diabète en réserve, ainsi que des fournitures de test du taux de glucose lorsque possible, pour au moins une période de 14 jours, au cas où ils seraient amenés à se mettre en isolement ou en quarantaine dans un milieu non médicalisé.  Des mesures préventives générales, telles que la désinfection par le lavage fréquent des mains avec du savon et de l’eau ou avec une solution hydro alcoolique, une bonne hygiène respiratoire en éternuant ou en toussant dans un mouchoir jetable propre ou dans le pli du coude, s’appliquent également pour réduire le risque d’infection. Le toucher du visage doit être évité, de même que les déplacements et tous contacts non essentiels avec des personnes susceptibles d’être infectées. Evitez les foules, les poignées de main et les accolades. Les mêmes précautions valent pour les membres de la famille ou les proches de patients diabétiques. Pour les patients diabétiques qui exercent un emploi formel, un réaménagement des conditions de travail (télétravail de manière optimale), pourrait être discuté avec l’employeur pour contribuer à limiter leur exposition aux risques de contamination par le Covid-19. Les patients diabétiques ayant eu un contact avec une personne testée positive au Covid-19 et/ou présentant des symptômes évocateurs de l’infection (fièvre, toux sèche, rhume, difficultés à respirer, céphalées, etc.) devraient entrer en contact avec les instances nationales de gestion de l’épidémie en composant le numéro de téléphone 3535 ou en se connectant au site COVID226.COM afin d’obtenir une évaluation de leur risque d’infection et la réalisation d’un test diagnostique du Covid-19 si le risque est validé. Les patients diabétiques testés positifs au Covid-19 bénéficieront d’une prise en charge médicale adaptée dans les conditions de la quarantaine médicalisée.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer