A la uneOmbre et lumière

POLITIQUES SECTORIELLES AGRICOLES :

Le processus d’élaboration du 2e rapport de la performance agricole lancé

Le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles (MAAH), à travers le Secrétariat permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA), a organisé un atelier de restitution du 1er rapport biennal et lance le processus d’élaboration du 2e rapport de la déclaration de Malabo. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a eu lieu le 14 mai dernier à Ouagadougou. C’est le secrétaire général du MAAH, Dr Lamourdia Thiombiano, qui a présidé cet atelier en présence du représentant des Partenaires techniques et financiers (PTF) et des représentants des ministères du développement rural.

« Quels mécanismes pour une participation effective des différentes parties prenantes au processus d’élaboration du rapport biennal 2019 de suivi de la déclaration de Malabo ? ». C’est sous ce thème que les ministères du développement rural, les PTF et les acteurs ont organisé un atelier qui s’est tenu le 14 mai dernier à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du MAAH. L’objectif de cet atelier était de susciter une appropriation des résultats du premier rapport biennal et une participation inclusive des différents acteurs dans le processus d’élaboration du deuxième rapport. Il s’est agi au cours de cet atelier, de faire la synthèse des résultats issus du premier rapport biennal, de présenter la feuille de route de l’élaboration du deuxième rapport biennal et de susciter une mobilisation de ressources financières auprès des PTF. Lamourdia Thiombiano, SG du MAAH, a expliqué ceci : « l’Union africaine (UA) a adopté un large programme pour le développement de l’agriculture, mais 10 ans après, ce programme a été mis au centre comme un outil de transformation de l’économie africaine parce que c’est l’agriculture qui est au centre de la plupart des pays. Pour pouvoir suivre les avancées au niveau de ces programmes, il a été demandé à chaque pays de présenter un rapport des performances qui ont été obtenues. Le Burkina Faso a présenté un rapport en 2017 et était parmi les 15 premiers pays sur 45 en matière de performance. Nous voulons présenter un second rapport, et cet atelier regroupe toutes les parties prenantes dans l’activité agricole comme l’Etat, les partenaires privés, les ONG, les producteurs, pour que nous puissions élaborer un rapport qui inclut vraiment les contributions que nous avons dans le secteur agricole afin que ce rapport soit plus détaillé, plus objectif et reflète l’image des performances ». A l’issue de cet atelier, les différents acteurs ont été informés des résultats du premier rapport biennal. La feuille de route du processus d’élaboration du deuxième rapport biennal leur a été présentée afin de susciter les intentions de financement auprès de PTF.

Jonas B. SALOU
(Collaborateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer