A la uneBaromètre

PRESIDENTIELLE 2020 : Yacouba Isaac Zida de retour au bercail le 16 septembre prochain

 

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) dirigé par Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse le 8 mai 2019, au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre avec les Hommes de médias, le coordonnateur national du MPC a annoncé le retour au pays du Premier ministre de la Transition, Yacouba Isaac Zida, prévu officiellement le lundi 16 septembre 2019, pour être candidat à l’élection présidentielle de 2020.

Le Premier ministre de la Transition, Yacouba Isaac Zida, sera de retour au pays le lundi 16 septembre 2019. L’annonce a été faite par le coordonnateur national du Mouvement des peuples citoyens (MPC), Idrissa Nogo, au cours d’une conférence de presse animée le 8 mai 2019 à Ouagadougou. « Après son interview donnée à une chaîne de télévision française et diffusée le 27 mars 2019, je suis rentré en contact avec M. Yacouba Isaac Zida (YIZ) résidant toujours au Canada. Non seulement, l’ancien Premier ministre m’a affirmé son retour officiel au pays le 16 septembre prochain mais aussi il m’a confirmé qu’il sera bel et bien candidat à la présidentielle de 2020. Depuis un certain temps, une certaine opinion nationale en est arrivée à déduire hâtivement que les déclarations outre-mer de Yacouba Isaac Zida sont la preuve matérielle qu’il est non seulement un « militaire poltron » mais aussi un « personnage de feu de paille ». Maintenant, c’est officiellement confirmé ! Les adversaires politiques de YIZ vont définitivement fondre dans le four comme une glace », a confié Idrissa Nogo.

Désertion en temps de paix

A l’en croire, l’ancien PM a plus d’une fois exprimé sa volonté de revenir au pays, mais les autorités actuelles ont opposé un refus. « Il a écrit 3 fois au président Roch Marc Christian Kaboré pour lui dire qu’il veut rentrer au pays. Et on lui dit que si tu rentres, on te bute. Je ne sais si c’est pour le mettre dehors et organiser les élections sans lui ou si c’est pour l’intimider. En tout cas, c’est cela la situation », a indiqué l’animateur de la conférence de presse, avant d’expliquer les raisons pour lesquelles le PM n’est pas rentré de son exil canadien. « Il s’agit des collaborateurs de Roch Kaboré, et particulièrement feu Salifou Diallo, qui ont dit au Président du Faso de faire « jeter Zida en prison » parce qu’il aurait détourné les «fonds spéciaux» de la Présidence sous le régime de Blaise Compaoré. Ce sont ces fonds spéciaux qui ont servi à ravitailler les forces loyalistes des autres garnisons du pays lors du coup d’Etat du 16 septembre 2015 et jours suivants. La 2e raison est qu’il a reçu des messages de menace de mort. «Il s’agit des messages de menace d’atteinte physique à la personne de l’ancien chef du gouvernement de la Transition. En 2017, YIZ a reçu deux messages de menace d’atteinte physique qui, en fin stratège militaire qu’il est, l’ont contraint à repousser son projet de retour au Burkina. En effet, cornaqués par des cadres du MPP, « des sous-officiers » de l’ex-RSP ont déclaré avoir vu le « colonel Zida pleurnicher comme un enfant » dans sa cellule au camp Naaba Koom II en 2015 lors du putsch et que n’eut été l’intercession de l’ancien ambassadeur américain, Tulinabo Mushingi, « on aurait fait ta peau …. la deuxième fois sera la bonne, on boira ton sang dans une coupe de vin », dit le message mystérieux», a confié Idrissa Nogo. La 3e raison, a poursuivi le coordonnateur du MPC, est l’histoire de « désertion en temps de paix » portée par le pouvoir actuel pour mettre Zida en conflit avec l’armée régulière d’une part et ce blanchiment de capitaux et de transfert frauduleux de devises dont se serait rendu coupable Yacouba Isaac Zida à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina d’autre part. En rappel, Yacouba Isaac Zida est devenu chef d’Etat après la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014, puis Premier ministre de la Transition. Il vit en exil au Canada depuis janvier 2016.

Issa SIGUIRE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer