PROCES DU PUTSCH MANQUE : Liberté provisoire pour Minata Guelwaré et Amadou Ly

PROCES DU PUTSCH MANQUE  :   Liberté provisoire pour Minata Guelwaré et Amadou Ly

L’ordre du jour de l’audience du 16 janvier relative au dossier du putsch manqué a été bref. L’audition du général Djibrill Bassolé était supposée mettre fin à l’interrogatoire à la barre des personnes incriminées dans le procès du coup d’Etat manqué. Mais ce n’est pas le cas, puisque le président du tribunal a annoncé que 5 accusés, dont le sergent-chef Koussoubé Roger, reviennent à la barre pour compléter leurs auditions. Au cours de la même audience, des libertés provisoires ont été accordées à Minata Guelwaré et au soldat de 1re  classe Amadou Ly.

 

Après plusieurs vaines tentatives, l’accusée Minata Guelwaré obtient enfin une liberté provisoire. La décision a été rendue le 16 janvier 2019 par le président du Tribunal militaire de Ouagadougou. La demande de liberté provisoire du soldat de 1re  classe Amadou Ly a aussi été acceptée. Par contre, celle de Yacouba Kinda, nouvellement inculpé dans le dossier, a été rejetée. Le président du tribunal a aussi annoncé que les jours suivants, 5 accusés seront rappelés à la barre pour des auditions complémentaires. Il s’agit de l’adjudant-chef major Eloi Badiel,  de l’adjudant  Jean Florent Nion, du sergent-chef Roger Koussoubé,  du caporal Sami Dah et du sergent Laoko Mohamed Zerbo. Pour permettre aux accusés de se concerter avec leurs clients, le juge a annoncé que l’audience reprendra le lundi 21 janvier prochain. Par ailleurs, le président du tribunal a aussi déclaré que le cas du sergent Lamoussa Badoum, dont l’avocat s’est déporté, sera examiné ultérieurement au cours d’une autre session. Il se verra défendre par Me Yéri Thiam du Sénégal. Pour ce qui est du cas de Yacouba Kinda, son dossier sera aussi examiné au cours d’une autre session ultérieurement.

Françoise DEMBELE

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+