PRODUCTION DE DOCUMENTS SECURISES DE TRANSPORT : L’opération lancée par le président du Faso

PRODUCTION DE DOCUMENTS SECURISES  DE TRANSPORT :    L’opération lancée par le président du Faso

 

 

 

 Le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport débutera en janvier prochain. Ce projet, d’un coût de 15,319 milliards de F CFA,  consistera à   produire 3,3 millions de permis de conduire et de cartes  grises sous un nouveau format qui ressemble à la carte nationale d’identité.   Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité le dispositif mis en place pour l’exécution dudit projet,  le 27  décembre 2017 à la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM).

 

A partir de janvier 2018, les permis de conduire et les cartes grises en vigueur au Burkina perdront leur format actuel pour en prendre un nouveau, à travers la mise en œuvre du projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport.   Ainsi en ont décidé les autorités burkinabè. C’est le président du Faso himself qui a visité le  dispositif mis en place pour l’exécution de ce projet. A l’issue de sa visite, il s’est dit satisfait parce que ledit projet permettra de sécuriser les titres de transport au pays des hommes intègres.   «  Je viens de visiter le siège qui abrite   la production des documents sécurisés de transport.  Le gouvernement avait instruit que nous puissions changer les titres de transport, aussi bien les permis de conduire que  tous les documents de transport afin de les sécuriser. Cela est important pour  tout le monde. Aussi bien pour les individus que pour les services de douane.  C’est pourquoi je me réjouis d’avoir été le premier à avoir mon permis de conduire sécurisé, en espérant que dans les prochains jours,   l’ensemble du peuple burkinabè, notamment ceux qui ont des permis de conduire et des cartes grises,  viendront se faire enrôler. Cela, sur tout le territoire burkinabè, parce qu’il y a  des sections mobiles qui vont sortir et qui vont permettre aux uns et aux autres de renouveler leurs différentes pièces de transport », s’est réjoui Roch Marc Christian Kaboré. La modernisation et la sécurisation des titres de transport entraîneront la    production de 3,3 millions de permis de conduire et de cartes  grises sécurisés sous un nouveau format.  Le coût  global du  projet est de plus de  15,319 milliards de F CFA et il sera exécuté par une entreprise française, dans le cadre du partenariat public- privé. Il a  pour principal objectif de luter contre la  production de faux permis de conduire et de cartes grises, selon le Directeur général des transports terrestres et maritimes (DGTTM), le lieutenant-colonel Mamadou Bokouma. «  Le projet vise à miniaturiser le titre de transport  au Burkina. Les permis de conduire et les cartes grises  vont perdre leur format  ancien pour prendre  un nouveau format, pour devenir comme des cartes bancaires ou la carte nationale d’identité (CNIB).  Le support que nous avons actuellement, est l’objet de beaucoup de contrefaçons. Cela constitue une insécurité pour les citoyens.  Vous avez souvent  des événements déplorables. On prend un numéro d’immatriculation du véhicule, et à l’identification, on trouve que ça ne correspond à rien », a-t-il déploré.  Pour lui, lorsqu’un un individu arrive à avoir un faux permis de conduire en main, il devient un assassin en puissance dans la circulation, parce que ce dernier    ne connaît pas le code de la route.  A l’en croire, le  prix de ces documents n’est pas encore fixé.  Mais qu’à cela ne tienne, ils seront à la portée du Burkinabè moyen qui désirera les obtenir. D’ailleurs, a-t-il dit, le gouvernement a donné des instructions fermes afin que les prix ne soient pas exorbitants.  Aussi, a-t-il ajouté, le changement des documents concernés  se fera de manière souple et progressive. Pour les usagers  intéressés, ils  pourront le faire en fonction de leurs moyens.

Issa SIGUIRE

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+