Header

REFUS DE VISAS ALGERIENS AUX JOURNALISTES SPORITFS BURKINABE : L’AJB remontée

REFUS DE VISAS ALGERIENS AUX JOURNALISTES SPORITFS BURKINABE : L’AJB remontée

Ceci est une déclaration de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJB) condamnant le refus des autorités algériennes d’accorder des visas aux journalistes burkinabè qui devraient se rendre à Alger lors du match aller de la Ligue africaine des champions qui a opposé l’USMA au RCK le 11 mars 2017.

 

Avec surprise et une totale consternation, l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) a appris le refus de l’Ambassade d’Algérie au Burkina Faso d’accorder des visas à huit (8) de ses membres, désignés par leurs organes, dûment accrédités et en règles (note verbale, ordre de mission à jour, etc.) pour couvrir le match aller des 16e de finale de la Ligue africaine des champions qui a opposé l’USMA au RCK le 11 mars 2017 à Alger. De mémoire d’observateurs sportifs, c’est la première fois que des journalistes sportifs se voient refuser des visas pour se rendre dans un pays ami pour couvrir un match de football, d’où notre surprise. Les autorités  burkinabè ont usé des voies légales et réglementaires pour obtenir les visas au profit de la délégation burkinabè composée de joueurs, d'encadreurs, de dirigeants et bien entendu des huit (8) journalistes. A notre grande surprise, seuls les journalistes n'ont pas obtenu le visa. Pourquoi donc? La réponse à cette interrogation nous importe très peu, en réalité.

 

Le refus de l’Ambassade d’Algérie de permettre aux journalistes burkinabè de se rendre en Algérie dans le seul but d’exercer leur métier, pour des raisons que nous ne comprenons pas, sonne à nos oreilles comme une atteinte grave aux droits fondamentaux des journalistes que nous sommes. Par cet acte, ce pays ami refuse aux journalistes le droit d’exercer leur métier sur son sol et au Peuple burkinabè le droit d’être informé, d’où notre totale consternation.

 

Faisant du droit du Peuple burkinabè à l’information (droit reconnu par l’article 8 de la Constitution du 2 juin 1991) le pilier de son existence et prenant l’opinion publique nationale et internationale à témoin, l’AJSB :

- condamne avec la dernière énergie la décision de l’Ambassade d’Algérie au Burkina Faso et du ministère des Affaires étrangères d'Algérie de ne pas accorder des visas à des journalistes burkinabè ;

- exige des autorités du Burkina Faso l’application de la réciprocité afin qu’aucun journaliste Algérien ne foule le sol du pays des Hommes intègres pour le match retour la semaine prochaine ;

- invite les instances africaines et internationales de football, de journalisme et de défense des droits de l'Homme à condamner cette violation grave du droit du Peuple burkinabè à l’information et l’atteinte à la liberté d’expression de journalistes burkinabè par l’Algérie.                                                            

Fait à Ouagadougou, le 12 mars 2017

 

Pour le Bureau Exécutif de l’AJSB

                                                                                                    Le Président

Jérôme TIENDREBEOGO

                                                                                         Chevalier de l'Ordre du Mérite, de la Jeunesse et des Sports

 

 

Articles similaires

1 Commentaire

  1. Made

    Vous verrez au contraire, que nos autorités iront jusqu’à donner leurs sous-vêtements pour recevoir les journalistes et supporteur Algériens au Burkina Faso. Ils préfèrent vendre leurs egos aux Autorités Algériens au détriment de l’honneur de tout un peuple.
    On a pas de cœur, c’est pourquoi ont nous traite comme des va-nu-pieds, et c’est bien fait pour nous.
    La solution: il suffit de faire la même chose à leurs journalistes et supporteurs, mais comme déjà, le Burkina est un sol ou n’importe qui à droit de fouler, c’est inutile!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+