A la uneSports

RENOUVELLEMENT DES STRUCTURES FEDERALES

Le ministre Daouda Azoupiou échange avec la presse sportive

Le ministre des Sports et des loisirs, El Hadj Daouda Azoupiou, a échangé, le jeudi 14 mai 2020 au stade du 4-Août, avec la presse sportive. L’ordre du jour de cette rencontre avec les Hommes de médias était de recueillir leurs avis et suggestions dans la perspective du renouvellement de toutes les structures sportives dont le top de départ aura lieu le 27 mai prochain.

« J’ai rencontré la presse sportive tout comme j’ai rencontré d’autres acteurs dans le domaine du sport pour échanger avec les uns et les autres sur les préoccupations de l’heure. Et ces préoccupations portent sur le renouvellement des structures sportives et également la suspension de notre championnat et les enjeux que cela crée aujourd’hui », a déclaré le ministre Azoupiou pour situer le contexte de cette rencontre avec les journalistes sportifs. Le premier responsable du sport burkinabé qui s’est réjoui de la mobilisation de la presse à cette rencontre, a saisi l’occasion pour inviter tous les acteurs du secteur sportif, notamment celui du football, actuellement en proie à une crise à « s’élever pour mieux servir » le pays face aux contingences. 
 « C’est vrai que nous arrivons dans une période tumultueuse dans l’environnement du sport, notamment dans le football. Je voudrais dire aux uns et aux autres que le sport déchaîne les passions, mais nous devons nous élever pour mieux servir notre pays. Je voudrais inviter les uns et les autres à mettre en avant la fraternité et le faire-play», a dit Daouda Azoupiou. S’adressant aux journalistes sportifs, le ministre El Hadj Daouda a souhaité et sollicité leur appui pour des élections apaisées. « Votre rôle est très important dans ce processus. J’attends que vous puissiez, à travers votre organisation qui est l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB), nous aider à réussir cette mission. Aidez-nous a dépassionner le débat pendant cette période de pré-campagne. Mettons balle à terre pour le rayonnement du sport burkinabè », a-t-il laissé entendre. Daouda Azoupiou qui, depuis sa prise de fonction ne ménage aucun effort pour ramener la quiétude et la paix dans la maison du sport burkinabè, compte en outre « faire en sorte que le sport ne soit pas seulement une gestion seulement administrative, mais qu’il soit le creuset de la consolidation de la cohésion sociale afin de rassembler les Burkinabè et réconcilier le Burkina Faso qui demeure un pays d’hospitalité ».

Seydou TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer