A la uneA PROPOS DE MA SANTE

SANTE ET BIEN ETRE SOCIAL

Le rôle des vitamines dans l’organisme

Les vitamines sont des substances organiques sans valeur énergétique propre, présentes dans les aliments à doses infimes nécessaires au fonctionnement de l’organisme et que l’homme ne peut pas synthétiser, ou qu’il fabrique en quantité insuffisante (vitamines K, D et B3). Elles doivent donc être fournies pour tout ou partie par l’alimentation. Ce sont des facteurs vitaux de l’alimentation. La plupart des Hommes répondent à leurs besoins en suivant les directives de « Bien manger » et en mangeant une variété d'aliments sains. Certaines personnes peuvent avoir besoin de vitamines supplémentaires pour les aider à remplir certains besoins particuliers.

• Les différentes vitamines

Il existe deux sortes de vitamines : les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) et les vitamines liposolubles (solubles dans les huiles et graisses).
On compte, parmi les vitamines hydrosolubles, les vitamines B1, B2, B3, B6 et B12, la vitamine C, la biotine et l'acide folique. Elles ne sont pas emmagasinées en grandes quantités dans le corps et toute quantité superflue est rejetée dans les urines.
On compte, parmi les vitamines liposolubles, les vitamines A, D, E et K. Ces vitamines peuvent être stockées dans notre corps. Il n'est pas recommandé d'avoir de grandes quantités de vitamines liposolubles dans notre corps, car cela peut provoquer des problèmes de santé.

• Rôles des vitamines dans l’organisme

Les vitamines sont des substances organiques nécessaires à l'organisme et présentes en très petites quantités. Elles sont toutes indispensables à l'entretien des tissus.
Les vitamines ont un rôle plastique : certaines vitamines interviennent sur la composition et la structure des tissus (réparation, durée de vie, fonctions) et sur leurs caractéristiques physiques (élasticité, souplesse…). Par exemple, les vitamines C et D interviennent dans le métabolisme des os. La vitamine C préserve l’intégrité et l’élasticité de la peau, des muqueuses, des vaisseaux sanguins. La vitamine A soutient le métabolisme des tissus de la rétine (vision), mais aussi de la peau et des muqueuses.
Les vitamines ont un rôle hormonal : la vitamine D agit sur la régulation du niveau de calcium dans l’os mais aussi l’intestin, les reins... La vitamine A a elle aussi un rôle hormonal sur le fonctionnement cellulaire et le métabolisme des tissus épithéliaux.
Les vitamines jouent le rôle de transporteurs : les vitamines interviennent dans des réactions qui transfèrent de l’hydrogène sous forme de protons et d’électrons, d’un donneur à un accepteur. Plusieurs vitamines jouent ce rôle : les vitamines E, K, B2, B3, B5 et C. Ainsi, les vitamines E et C neutralisent les radicaux libres ; les vitamines B2 et B3 interviennent dans la production d’énergie.
Les vitamines interviennent aussi dans le recyclage d’une substance toxique lorsqu’elle est en excès, l’homocystéine.
Les vitamines ont aussi un rôle de protection : les vitamines C et E bloquent la synthèse de composés cancérogènes appelés nitrosamines qui se forment lorsqu’on inhale la fumée de cigarettes ou qu’on avale dans certaines conditions des nitrates (eaux polluées) ou des nitrites (ajoutés aux charcuteries).
Les vitamines C, E, B2 et les caroténoïdes ont des propriétés antioxydantes. Elles neutralisent des substances très agressives appelées radicaux libres, issues pourtant du métabolisme de l’organisme, et qui se forment à tout instant. Les radicaux libres peuvent aussi être favorisés par les polluants (tabac, pesticides, médicaments, ozone…). A ce titre, les vitamines antioxydantes interviennent dans la prévention des maladies associées au stress oxydant (athérosclérose, cancers, diabète…). La vitamine E stabilise les membranes des cellules en protégeant les acides gras qu’elles renferment de l’oxydation.
Certains composés vitaminiques comme la B1 et la B6 pourraient s’opposer à la formation de substances directement impliquées dans le vieillissement, qu’on appelle produits de glycation avancés (AGE). Les AGE se forment en partie dans l’organisme en présence de sucre et de protéines ; une autre partie est apportée par certains aliments transformés et chauffés.

• Sources alimentaires

Presque toutes les denrées alimentaires contiennent des vitamines. Ainsi les aliments de base, tels que la viande, le poisson, le lait et les produits laitiers, les œufs, les tubercules et les céréales, … nous apportent-ils, eux aussi, ces nutriments indispensables. Aucun aliment ne renferme à lui seul en quantités suffisantes, la totalité des 13 vitamines. L'alimentation doit être aussi variée et diversifiée que possible.

Karim KOUDOUGOU, Biochimiste
E. mail : krmkdg@yahoo.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer