SIT-IN A LA PRESIDENCE DE L’UO:Des étudiants réclament un an d’arriérés de FONER

SIT-IN A LA PRESIDENCE DE L’UO:Des étudiants réclament un an d’arriérés de FONER

L’atmosphère était délétère à l’Université de Ouagadougou (UO), le 7 juillet 2014. Les étudiants de la 1re année de Sciences et technologies ont tenu un sit-in devant la présidence de l’UO pour exiger leurs arriérés de Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER) et de meilleures conditions d’études au même titre que les autres étudiants des autres promotions.

Les étudiants de la 1re année de Sciences et technologies sont mécontents de leurs conditions d’études. En effet, ils réclament leur FONER d’un an et de meilleures conditions d’études au même titre que les autres promotions de l’Université de Ouagadougou. Ainsi, pour traduire leur ras-le-bol, ils ont tenu un sit-in le 7 juillet dernier, devant la présidence de l’Université de Ouagadougou. A notre arrivée sur les lieux de la manifestation à 8h 55 GMT, une foule immense, composée majoritairement d’étudiants de la licence 1 en Sciences exactes et appliquées (SEA) et Sciences de la vie et de la terre (SVT), criait : «Nous voulons notre FONER », « Nous ne voulons pas d’injustice à l’UO » ; « Qu’on nous donne notre FONER », etc. Ils étaient nombreux, les étudiants, à accompagner leurs délégués venus remettre leur plate-forme revendicative au président de l’Université de Ouagadougou. Selon Gaston S. Djiguemdé, délégué de la promotion Licence1 Semestre2 (L1S2) SVT, lui et ses camarades sont victimes d’une injustice. « En effet, nous sommes des bacheliers de la promotion 2012, qui avons débuté les cours en mai 2013. Nous venons de terminer le premier semestre qui devrait normalement finir en 9 mois selon les textes, mais jusqu’à ce jour, nous n’avons pas encore les résultats du semestre 1 », a-t-il expliqué. Toutefois, sa promotion a entamé les cours du semestre 2 (S2), a-t-il poursuivi, et actuellement, ses   promotionnaires en Sciences économiques et de gestion (SEG) et en anglais, qui ont eu le Bac la même année que lui, vont bientôt bénéficier d’un autre FONER d’ici à la reprise de l’année universitaire. Se sentant, à cet effet, marginalisés, lui et les siens veulent qu’on leur donne le FONER comme tout étudiant de l’Université de Ouagadougou, c’est-à-dire « un FONER, chaque année ». Pour lui, sa promotion vit un grand retard dont lui et ses promotionnaires ne sont pas les responsables. C’est plutôt le système LMD qui en est la cause, a-t-il justifié, avant de renchérir que celui-ci a été mal appliqué. « On vient de commencer le S2 et il nous faut encore un an pour pouvoir finir. Est-ce normal qu’on fasse deux ans dans une même promotion, pis avec 175 000 FCFA ? », s’est-il interrogé avant de répondre que cela n’est pas possible pour un étudiant à Ouagadougou. C’est pourquoi lui et ses camarades sont venus pour remettre leur plate-forme au premier responsable de l’Université de Ouagadougou. Après plus d’une heure d’entretien avec la délégation de la promotion, le président de l’Université de Ouagadougou, Pr Karifa Bayo, est sorti rassurer les manifestants qu’il a bien reçu leur plate-forme revendicative et qu’il la transmettra à qui de droit. « Votre requête a été bien rédigée et je  puis vous assurer que nous la transmettrons à la direction du FONER car nous ne nous occupons pas des affaires du FONER surtout celles relatives aux aides et aux prêts FONER, y compris les bourses des étudiants.  La présidence de l’Université est indépendante tout comme la direction du FONER et chaque structure a ses règles», a-t-il souligné avant de souhaiter que, très prochainement, les concertations soient tenues autrement. « Nous sommes les plus civilisés (Ndlr : les étudiants et l’administration de l’UO) ; quand il y a un problème pareil, j’aimerais que les étudiants se réunissent en délégation pour tenir des audiences avec l’administration car nous sommes ouverts à tout dialogue, surtout celui relatif au bien-être des étudiants », a conclu le président de l’UO.

Mamouda TANKOANO

 

Articles similaires

2 Commentaires

  1. "Teego"

    A propos du SIT-IN A LA PRESIDENCE DE L’UO des étudiants réclamant un an d’arriérés de FONER, je suis étonnée de savoir que les mesures sociales prises par le gouvernement n’ont pas permis de géré la question des étudiants, pendant que le gouvernement, en ocurence le parti au pouvoir dispose de suffisamment de ressources pour distribuer à leur meeting, INTOLERABLE !

    Reply
  2. Le sympa

    Mon frère tu as raison. Tu parles de remplissage des stades recto-verso avec intercalaire. Moi, j’ajoute du haut en bas. C’est ridicule. C’est par ce qu’ils n’ont leurs enfants au temple du savoir qu’ils s’en moque de la souffrance de nos frères. Mais dure, dure ça ira mes frères.Tenez bon!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+