SUSPENSION DES EVALUATIONS DANS L’EDUCATION

SUSPENSION DES EVALUATIONS DANS L’EDUCATION

Une grève illimitée en vue à Kongoussi

Le comité des élèves de Kongoussi a encore battu le pavé dans la matinée du jeudi 31 janvier 2019 en suspendant les cours toute la semaine. Fortement mobilisés, les élèves se sont rendus au haut-commissariat de la province du Bam pour revendiquer la reprise des évaluations et mettre en garde les professeurs qui poursuivent les évaluations dans les établissements privés.

Des centaines d'élèves issus des établissements secondaires et primaires du public et du privé ont pris d'assaut le haut-commissariat de la province du Bam, le jeudi 31 janvier 2019. Après avoir chantonné l'hymne nationale, les élèves ont jeté des feuilles blanches pour exprimer leur colère suite à la suspension des évaluations, qui dure maintenant deux mois. Suite aux multiples grèves sans résultat, le porte-parole des élèves, Abdoulaye Cissé, a laissé entendre leur désespoir collectif. «Actuellement nos espoirs se sont estompés», a-t-il lancé. Mais les élèves ne comptent pas lâcher prise dans leur lutte. «Nous, élèves unis, solidaires et déterminés, nous ne baisserons pas les bras», martèle-t-il. Abdoulaye Cissé a aussi condamné les comportements de certains professeurs qu'il trouve désolidarisants. «La pire des choses est que nos professeurs qui sont en grève font des évaluations dans les établissements privés», foi du porte-parole du comité des élèves.

Pour eux, cet agissement qualifié de farfelu mettrait en conflit les élèves du privé et ceux du public. Forts de cette remarque, les élèves ont intimé l'ordre à ces enseignants de stopper cette pratique au risque d'assumer les conséquences « car nous allons faire comme bon nous semble», ont-ils menacé. Fatigués et désespérés, les élèves n'excluent pas d'ici la semaine prochaine de décréter une grève illimitée si leurs doléances ne sont pas prises en compte. «Cette manifestation est prévue pour 72 heures renouvelables si le problème n'est pas résolu », a-t-il conclu. Quant à Abbas Sawadogo, délégué général des élèves du lycée provincial de Kongoussi, il a déploré les conséquences désastreuses de la crise de l'année dernière et demandé l'implication des parents d'élèves.

Madi ZOUNDI (Correspondant)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+