A la uneSports

TOUR DU FASO 2019

L’Angolais Dario Manuel Antonio remporte la 32e édition

 La 32e édition du Tour du Faso s’est achevée en apothéose le dimanche 3 novembre 2019, sur le boulevard de l’Indépendance, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, par le triomphe de l’Angolais Dario Manuel Antonio.

 

Détenteur du maillot jaune depuis la septième étape, le coureur angolais a su conserver son avance de plus de 3 minutes   sur ses poursuivants. Et ce n’est pas la victoire du Burkinabè Bachirou Nikièma   lors de la dernière journée de la compétition qui aura réussi à redistribuer les cartes. Les Angolais qui avaient entamer ce Tour du Faso avec la ferme ambition de remporter le maillot jaune, avaient minutieusement préparé leur coup. Et les propos de Dario Manuel Antonio à l’issue de sa victoire traduisent   parfaitement   la grande appétence qu’avaient ces Palencas Negras pour ce maillot. « Je suis très heureux parce que je viens de remporter une belle victoire. Je tiens à remercier tous mes coéquipiers, car ils ont beaucoup œuvré à ce succès.  Nous étions venus à ce Tour avec la ferme ambition de repartir avec le maillot le plus convoité, et c’est ce qui a été fait. Je ne peux que rendre gloire à Dieu». Quant à certaines nations comme le Bénin, le Togo, le Ghana, elles auront appris les dures réalités de la haute compétition. « Je pense que cette 30e édition du Tour du Faso a été une véritable réussite au regard de la qualité des pays invités. L’Angolais Dario Manuel Antonio   mérite amplement son titre. Il est très fort et a bénéficié de la solidarité agissante de ses coéquipiers », nous a confié le journaliste correspondant de la chaîne Canal et TV5, Moussavou Bila.  Cela dit, même s’ils n’ont pas été à la hauteur de toutes les attentes, nos cyclistes auront tout de même eu le mérite d’embellir cette compétition devant leur public, et de faire une sortie honorable en dépit d’une mauvaise entame.  C’est le lieu d’interpeller la Fédération burkinabè de cyclisme (FIC) sur la nécessité de tirer toutes les leçons de cette prestation en demi-teinte des athlètes burkinabè quand on sait qu’on avait la possibilité de remporter le maillot le plus prestigieux de la compétition (jaune), si le capitaine Abdoul Aziz Nikièma et ses coéquipiers avaient bénéficié d’une bonne préparation et d’un encadrement adéquat. Celui qui aura voler la vedette à tous au cours de cette 32e  édition du Tour du Faso, est incontestablement le Burkinabè Bachirou Nikièma et ses jambes de feu. Vainqueur de deux étapes sur les dix, ce jeune homme est devenu la coqueluche du public burkinabè grâce à sa simplicité, son sens du patriotisme et sa combativité. C’est lui qui a donné du rythme à la compétition et tiré ses coéquipiers vers le haut au moment où tout semblait tourner au vinaigre. « Je voudrais saluer tous ceux qui ont œuvré à ce succès.  Je veux parler de l’encadrement, le président de la Fédération burkinabè de cyclisme, le commandant Yasmanégré Sawadogo, le public qui n’a cessé de nous encourager tout au long du parcours et surtout mes coéquipiers qui n’ont rien lâché malgré l’adversité ». A l’issue de la compétition, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a félicité le ministre des Sports et des loisirs, El Hadj Daouda Azoupiou,    ainsi que le président de la Fédération burkinabè de cyclisme, le capitaine Yasnemanegré Sawadogo, pour la parfaite organisation du Tour. Il a par ailleurs salué l’ensemble des pays qui ont participé à ce Tour malgré un contexte sécuritaire difficile. Pour finir, le président du Faso a   témoigné la reconnaissance de la nation burkinabè au créateur du Tour, Francis Ducreux, pour tous les efforts qu’il ne cesse de consentir pour faire de cette compétition, l’une des plus relevées du continent africain. Le Tour du Faso, c’est aussi l’accompagnement de certains partenaires qui n’ont pas hésité à soutenir l’évènement à travers le parrainage des écharpes. Au nombre de celles-ci, il y a la SONABEL dont le directeur régional de l’Ouest Yaroboulé Boni, a assisté à l’arrivée du Tour à Sindou. « La SONABEL est une société citoyenne du service public et dans cette mission régalienne, nous avons trouvé nécessaire d’être un partenaire du Tour du Faso qui est un grand évènement d’envergure.  Pour montrer que nous sommes une entreprise citoyenne de service public, nous avons réalisé plusieurs ouvrages à travers la région dont j’ai la charge, à savoir la centrale thermique de Bobo 2 qui permet d’avoir une énergie de qualité dans la région et bien entendu dans tout le Burkina Faso. Il y a aussi  le poste source qui est le premier poste d’interconnexion entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, et nous avons également plusieurs extensions dans la région. C’est-à-dire les ouvrages qui sont financés proprement par la SONABEL », a indiqué  Yaroboulé Boni.  Il en est de même du  Port autonome du Togo, partenaire fidèle du Tour du Faso depuis de nombreuses années, dont  le  chef de services relations commerciales marketing, Abdoul Razak Derman, s’est dit heureux de renouveler une nouvelle fois la confiance de son institution au pays des Hommes intègres à travers sa participation à cette 32e édition du Tour du Faso. « A travers notre présence, ce sont les plus hautes autorités du Togo qui s’engagent pour le Tour du Faso qui est aussi, bien évidemment le Tour du Togo. Nous voulons par ailleurs témoigner notre gratitude à tout le peuple burkinabè pour l’accueil qui nous a été réservé. Sachez qu’il y a un mois de cela, le DG du Port autonome de Lomé, le contre-amiral Fagan Kodjo Adégnon et une importante délégation  étaient ici au Burkina Faso pour partager leurs réflexions avec l’ensemble des opérateurs économiques du Faso à l’effet d’améliorer encore une fois les prestations du Port autonome de Lomé pour leur satisfaction », a-t-il dit. Ainsi prend donc fin une compétition démarrée le 25  octobre 2019 et   qui a connu une grande intensité  et de suspense grâce à la forte présence  des professionnels  venus d’Europe et la très forte réplique  des équipes africaines  qui n’entendent plus laisser  le terrain et les podiums aux équipes européennes.

 

Seydou TRAORE sur les routes du Tour du Faso

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer