ZOULI PHILIPPE KABRE, PRESIDENT DE L’UDB/R : « L’eldorado au Burkina Faso en 2020, c’est Roch Marc Christian Kaboré »

ZOULI PHILIPPE KABRE, PRESIDENT DE L’UDB/R   :  « L’eldorado au Burkina Faso en 2020, c’est Roch Marc Christian Kaboré »

 

 

L’Union démocratique burkinabè pour la renaissance (UDB/R) a tenu, les 6 et 7 avril 2018, à Ouagadougou, un congrès ordinaire. Placée sous le thème : « Démocratie participative : enjeux et perspectives au Burkina Faso », cette rencontre a aussi été l’occasion de renouveler les instances dirigeantes du parti.

 « L’eldorado au Burkina Faso en 2020, c’est Roch Marc Christian Kaboré », a déclaré Zouli Philippe Kabré, président de l’Union démocratique burkinabè pour la renaissance (UDB/R), un parti membre de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Et d’ajouter : « Oui, nous l’affirmons et nous n’avons pas peur de le réaffirmer ». C’était le 7 avril dernier, lors du congrès ordinaire de son parti. C’est donc un secret de polichinelle que pour 2020, l’UDB/R soutiendra le président Roch. Car, selon les responsables du parti, depuis sa prise du pouvoir en 2015, le président a travaillé à asseoir une démocratie participative, la seule alternative pour un développement harmonieux au pays des Hommes intègres . De l’avis du président du parti, la démocratie participative est une philosophie qui se distingue de la démocratie représentative par les actions et les politiques déployées sur le terrain. En effet, a-t-il dit, si la dernière tend à créer un fossé entre les populations, la première a l’avantage de fédérer et œuvre à poser les actions pour le bonheur de tous. « Avec la démocratie participative, le développement est endogène et il prend en compte l’ensemble des acteurs depuis la base et les autorités sont dans cette dynamique », a-t-il indiqué. C’est pourquoi, pour ce congrès, son parti a décidé de réfléchir encore sur la problématique afin de trouver des esquisses de solutions pour accompagner au mieux le pouvoir dans ses actions. Ces dernières, selon Zouli Philippe Kabré, sont à apprécier à leur juste valeur car, malgré les attaques terroristes et la fronde sociale, beaucoup de projets ont été réalisés pour le bien-être des Burkinabè. « Avec 3 ans de gestion, le bilan du président n’est pas négatif. Nous le soutenons et nous savons qu’il va nous amener loin », a-t-il soutenu.

Adama SIGUE

 

 

Quelques membres du nouveau bureau de l’UDB/R

 

Président : Philippe Kabré,

1er Vice-président : Armand Ouédraogo,

2e Vice-président : Nina Maria Kéita,

Secrétaire général : Adrien Nikièma

Secrétaire général adjoint : Sami Massaba Kambiré

Trésorier : Jules Ouédraogo

Trésorier adjoint : Carine Pélagie Wili

Secrétaire à l’organisation : Sébastien Zongo

Secrétaire adjoint à l’organisation : Donatien Dabiré

Secrétaire à la formation politique: Blaise Dipama,

Secrétaire adjoint à la formation politique : Moussa Tiendrébéogo

Secrétaire à la communication et propagande: Josué Lankouandé

Secrétaire adjoint à la communication et propagande : Emmanuel Bama,

Secrétaire aux affaires juridiques et citoyennes: Bernabé Zoma

Secrétaire adjoint aux affaires juridiques : Flora Zoungrana

Secrétaire chargé aux relations extérieures: Sanata Nana

Secrétaire adjoint aux relations extérieures :  Bahouada Lompo

Source : Dossier de presse

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+