Bonjour

BONJOUR

En quelques jours, notre pays a enregistré des accidents de la circulation qui ont coûté la vie à une dizaine de personnes. Le constat est quasiment le même, chaque année, durant le mois de décembre. C’est devenu presqu’une règle, d’où la nécessité d’inviter les uns et les autres à la prudence sur les voies publiques. Il faut éviter les excès de vitesse qui, le plus souvent, ne peuvent que nous conduire au cimetière. Tout le monde est donc interpellé.

 

La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer